Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6
Slide 7
Slide 8
Slide 9
Slide 10
Slide 11
Slide 12
Slide 13

En explorant le net la semaine dernière pour y trouver quelques photos de l’exposition veveysanne de l’ami JR, j’ai croisé le site de Sebastian Buck, unurth, consacré à l’art urbain et notamment l’art mural. Une splendeur !

Vous qui aimez les images du monde, puisque vous fréquentez abcdetc, vous avez de quoi vous régaler. A vue de nez, le site héberge environ trois cents artistes et leurs œuvres dans les rues de près d’une centaine de lieux de par le monde.

Dans la page d’accueil qui semble se dérouler à l’infini, j’ai choisi pour vous, presque au hasard, une douzaine de murs :

  • Adam, Eve et Médor immortalisés par Žilda dans une rue de Rennes,
  • une façade de Lisbonne transformée par Sam3,
  • les bonshommes de Os Gémeos qui se promènent sur les murs de Grottaglie (ou qui y plongent la tête),
  • les pavés verticaux de Brad Downey à Hambourg,
  • les drôles de caméra de vidéo-surveillance – ou panopticons – d’Helden à Utrecht,
  • les lutteurs de Jaz à Buenos Aires,
  • la jolie cycliste de Stinkfish, à Cali,
  • les visages de Gregos émergant murs de Malte (existe aussi à Paris),
  • Interesni Kazki dans les entrepôts de Kiev,
  • la baigneuse de Magrela promise à la démolition à São Paulo,
  • un visage par Mesa quelque part au bout du champ en Espagne,
  • Blu qui cadenasse en grand à Vienne pour le BLK River Festival 2010,
  • l’alphabet en bas de casse de Eine à Londres, un joli clin d’œil pour abcdetc…

Je vous laisse découvrir le reste ?

Dimanche dernier, je n’étais pas parvenu (pour de sombres raisons techniques) à vous proposer ici le court métrage de Dyana Gaye, que j’ai eu la chance de voir cet été en première partie de son dernier film Un transport en commun.

Le voilà. Je suis heureux et fier de partager avec vous (en exclusivité!) ce quart d’heure de magie et d’émotion.

Enfin, j’espère que vous partagerez. On ne sait jamais. L’unanimité des émotions n’existe pas.

Quoi qu’il en soit. Bon dimanche !

PS – Lundi : j’ai reçu cette information sur les marabouts du Sénégal. Cela n’ôte rien à la beauté du film, ni à la nécessité d’aller au-delà du rêve en réaliser quelques bribes.

Sourire à tous ceux qui passent ici..