Londres

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6
Slide 7
Slide 8
Slide 9
Slide 10
Slide 11

(photos Peter Macdiarmid, Dan Kitwood, Ben Stansall)

Le plan d’austérité du gouvernement de David Cameron et de son allié Nick Clegg (81 milliards de livres – 93 milliards € – de coupes budgétaires et 29 milliards – 33,3 milliards € – de hausses d’impôts) commence à porter ses fruits.

De 20.000 à 50.000 étudiants, selon les estimations de la police ou des organisateurs, ont défilé hier à Londres pour protester contre le triplement des droits d’inscription à l’université, portés à 6000 livres (6900€), et même à 9.000 livres (10300€) dans “des circonstances exceptionnelles” .

La manifestation a “dégénéré” quand les étudiants s’en sont pris au QG du Parti conservateur.

N’est ce pas “dégénérer” que de priver une génération du droit à l’éducation, qui comme le rappelle un des manifestants rime avec nation.

Selon le même plan d’action néolibéral, la loi sur le recul de la retraite a été promulgué en France à une vitesse étonnante quand on sait le nombre de lois qui attendent leurs décrets d’application. Bref, on va pouvoir travailler plus pour que dalle et si vous n’êtes pas contents, allez donc voir ailleurs.

Tout ça pour dire qu’à 91 ans, la “grande dame” de la chanson mexicaine, Chavela Vargas chante encore.

Celle que l’on surnomme “la voz áspera de la ternura” (“la voix âpre de la tendresse”) a enregistré l’an passé un nouvel album pour lequel elle a convié ses amis et admirateurs : les chanteuses Eugenia León, Lila Downs et la Negra Chagra, la violoncelliste Jimena Giménez Cacho, les chanteurs Joaquín Sabina et Mario Avila ou encore les Pink Martini ont répondu à l’appel et ça donne Por Mi Culpa! Chavela Vargas y Sus Amigos.

Je n’ai pas trouvé de vidéo correspondante, mais je pense que celle-ci, enregistrée il y a quelques années déjà en duo avec… le public, devrait vous plaire :