Je suis Bardo

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6
Slide 7
Slide 8
Slide 9
Slide 10
Slide 11
Slide 12
Slide 13
Slide 14
Slide 15
Slide 16
Slide 17
Slide 18

Je ne suis pas certain que les 190.000 nouveaux abonnés de Charlie Hebdo se regroupent pour partir en vacances en Tunisie.

Et hier soir, alors que je préparais ce billet, je n’ai reçu ni sms ni mail (non je n’ai pas de compte twitter et abcdetc a juste une page sur facebook) pour m’appeler à allumer une bougie ou rejoindre quelque rassemblement quelque part dans la grande ville près de laquelle je vis…

Bref.

J’ai donc rendu un hommage silencieux aux 22 morts et à la quarantaine de blessés, victimes de la connerie de deux hommes armés, hier au Musée national du Bardo de Tunis et j’ai accompagné par la pensée les milliers de Tunisiens qui défilaient hier soir, clamant entre autres cris de colère : “Le terrorisme n’a pas de religion”.

Et puis, pour encourager les touristes à ne pas laisser tomber l’un des seuls pays qui réussissait tant bien que mal un printemps arabe démocratique, je suis allé regarder les collections du musée.

Et je propose également un slogan plus vendeur que celui brandi Serge Moati ou dessiné par le dessinateur algérien Hic : Je suis Bardo…

(photos : Hassene Dridi, Seif Eddine Trabelsi, HIC, DR, Musée national du Bardo)

Il est déjà passé par ici il y a un peu plus d’un an. Mais le morceau est beau comme la vidéo qui l’accompagne… Whirling Birds Ceremony, extrait de l’album Birds Requiem de Dhafer Youssef, qui sera sur la scène Espace 93 Victor-Hugo, à Clichy-sous-Bois, le 16 avril prochain dans le cadre du festival Banlieues Bleues