Vivent les mariés !

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6
Slide 7
Slide 8
Slide 9
Slide 10
Slide 11
Slide 12
Slide 13
Slide 14
Slide 15
Slide 16
Slide 17
Slide 18
Slide 19

Garder la tête haute, ne pas capituler. Garder le sourire et lui donner de quoi se nourrir. Résister. À la folie du monde et à ses éclaboussures diverses, de violence et d’horreur d’abord. Chercher dans les images du jour les éclats de lumière, les traces d’espoir, les moments colorés, les souffles de vie.

Je ne connais pas le nom du photographe de mariage qui a eu l’idée d’immortaliser les noces de Nada Merhi et Hassan Youssef dans les ruines de la ville syrienne de Homs. Son confrère qui a saisi cette séance photo a oublié de le donner. Mais il a transmis son désir de témoigner, à travers ses images pour le moins contrastées, que “la vie est plus forte que la mort”.

Et que, même en uniforme militaire dans un pays en guerre, on a le droit de croire que, dans les décombres d’un pays qui s’écroule, il sera possible de construire un futur.

Utopiste ? Je ne suis visiblement pas le seul…

(Photos : Joseph Eid)

Une maison, des habitudes, un futur… C’est peu de choses la vie. Et c’est tellement de choses qu’on doit laisser derrière soi quand on doit fuir, comme 5,5 millions de personnes en 2014.

Né so. Une chanson poignante et avec tant d’espoir extraite du tout nouvel album éponyme de Rokia Traoré. Un disque “chargé de douleurs et de joies, traversé d’épreuves et d’espoirs, couvé par un regard qui, même dans la plus grande adversité, refuse de céder à la tentation de la dramatisation comme de la résignation”.