Aujourd’hui

,

Slide 1

C’est aujourd’hui…

Non, ce n’est pas aujourd’hui que je perds mon pucelage, comme le célèbre gorille de Brassens ou que je jette le boulier (le boulet?) paternel, comme dans le sketch moins connu du moins célèbre Bernard Haller (que je finirai par vous dénicher un jour, mais l’histoire de l’escalier est toujours là).

Non bien sûr. Vous ne pouvez pas ignorer que c’est aujourd’hui que s’ouvre l’UEFA EURO 2016 ™. Une marque déposée et nette d’impôts. Soit 900 millions de bénéfices défiscalisés. À comparer aux 2 milliards de dépenses publiques déjà engagées. (Je ne vous mets pas de lien, mais vous renvoie au Canard enchaîné de cette semaine qui donne les chiffres)

Qui dit mieux ?

Nous ! Parce qu’aux deux milliards déjà engloutis dans la rénovation des stades, il va falloir ajouter le prix des “fans zones” et de la sécurité de l’ensemble.

Mais quand on aime, on ne compte pas. Et l’événement tombe à pic pour nous faire oublier la crise sociale. Et l’on espère que les terroristes nous oublieront pendant un mois.

Mais, comme je vous le rappelle, par vocation ce blougui ne porte pas son regard et ses commentaires sur la France… Alors partons ailleurs.

En Israël au hasard, d’où nous vient la photo du jour. Un pays qui n’est pas qualifié pour la phase finale mais qui fait étrangement partie de l’Europe pour ce genre de compétition sportive. À cause, pour résumer, de trop d’hostilité des pays asiatiques et notamment ceux du voisinage immédiat.

Et les hostilités ne semblent pas prêtes de cesser. Si l’on en croit l’actualité diplomatique, et le refus d’Israël de participer à un processus de paix international.

Ou les “faits divers”. Mercredi soir, deux Palestiniens de la région d’Hébron ont froidement abattu 4 personnes et en ont blessé 16 autres à la terrasse d’un restaurant de Tel Aviv.

Parmi les victimes de cette tuerie, j’ai relevé le nom de Michael Feige, sociologue et anthropologue, auteur d’un ouvrage sur la radicalisation des colons israéliens en Cisjordanie. Un homme que ses collègues professeurs de l’université Ben Gourion de Beer-Shevale décrivent comme un « faiseur de paix” (une information qui figurait dans la dépêche de l’afp reprise dans de nombreux journaux qui l’avaient gommée hier soir mais que j’ai retrouvée dans la version pour mobile de La Montagne…) Le terrorisme est vraiment aveugle quand il tue ceux qui pourraient être ses alliés…

En réponse à ce nouvel attentat, Israël a décidé la suspension des permis de circuler sur son territoire de 83.000 Palestiniens.

Ce qui nous ramène à une question partagée, en France comme en Israël, où les boulots d’arabe sont faits par les Arabes : qui va balayer ?

(photo : Baz Ratner)

Juste une musique qui fait du bien, avec le blues de Hazmat Modine, teinté de cuivres comme si la Nouvelle Orléans se trouvait au bord de la mer noire… Et si le morceau s’appelle Moving Stones, n’y voyez de ma part (et des membres du groupe) aucun appel à une nouvelle intifada (mais quand même, si les pierres bougent, les mentalités pourraient elles aussi évoluer…)