Gisakura, Kigali, Nyabigoma…

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6
(photos Antonio Briceño)

À l’occasion de la Journée mondiale de l’environnement, dont la devise était cette année “Des millions d’espèces, une planète, un avenir commun”, Antonio Briceño a réalisé une exposition en ligne intitulée : Millions of Pieces, Only One Puzzle” (Des millions de pièces pour un unique puzzle), à partir d’un reportage qu’il a réalisé au Rwanda.

Le photographe vénézuelien présente 10 diptyques, où se confrontent les personnes avec la terre dont ils dépendent pour leur subsistance et leur bien-être.

«Ce travail est un hommage au peuple du Rwanda, a déclaré Briceño. Malgré une histoire dramatique et les nombreux problèmes auxquels il est confronté, le pays investit dans une économie verte, avec la conviction que le respect et la préservation de la nature auront pour conséquences la santé et la prospérité de sa population. Nous devons encourager le Rwanda comme un exemple pour le reste du monde.»

Le reste du monde est-il vraiment en mesure de prendre exemple sur un pays d’Afrique et quelle conscience avons-nous de notre dépendance au bien être de la nature ?

A propos de rapport à la nature, dans notre impatience de voir (enfin) arriver l’été, avons nous pensé à la manière dont nous nous protégerons des mouches.

Voilà un petit court des studios Aardman (les ceusses de Wallace et Gromit) pour vous remettre dans le bain.