Nairobi, Mumbai, Manille, Ivry

, , ,

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6
Slide 7
Slide 8
Slide 9
Slide 10
Slide 11
Slide 12
Slide 13
Slide 14
Slide 15
Slide 16

Peut-on tout perdre lorsqu’on a rien ?

J’ai d’abord vu la première photo de l’incendie du bidonville Deep Sea le 8 mars à Nairobi. J’ai cherché d’autres photos et j’ai trouvé d’autres incendies : le 4 mars, dans le bidonville de Gharib Nagar à Mumbai, où vivait Rubina Ali, la jeune actrice qui jouait Latika dans Slumdog Millionaire ou le 14 février, dans celui de Bahay Toro à Manille.

A chaque fois, des centaines voire des milliers de personnes se retrouvent sans abri, sans rien.

La faute à la pauvreté, à la misère, au sous développement de ces pays qu’on dit maintenant “émergents” ?

Et j’ai trouvé la dernière photo, prise après l’incendie d’un “bidonville” minuscule, 900 m2, à l’angle de l’avenue de Verdun et de la rue Barbès, à Ivry-sur-Seine, le 6 février. Un homme y a perdu la vie et la centaine de Roms qui vivaient là n’ont toujours pas trouvé de solution de relogement acceptable

La faute à la pauvreté, à la misère, au développement de ces pays qu’on dit toujours “développés”…

(photos Thomas Mukoya, Noor Khamis, Rafiq Maqbool, Danish Siddiqui, Aaron Favila, Jay Directo, Vincent Verier)

Si sur leur album Est, paru en janvier dernier, le violoncelliste François Salque et l’accordéoniste Vincent Peirani revisitent les musiques d’Europe… de l’Est, il leur arrive d’explorer d’autres territoires musicaux, comme ici, avec une magnifique interprétation d’Armageddon, d’Astor Piazzolla.