Ras Lanuf… etc.

, , , ,

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6
Slide 7
Slide 8
Slide 9
Slide 10
Slide 11
Slide 12
Slide 13
Slide 14
Slide 15
Slide 16
Slide 17
Slide 18
Slide 19
Slide 20

Les installations pétrolières flambent en Libye. Les cours du pétrole et les prix à la aux pompes flambent dans le monde.

Logique, non ?

Les esprits des automobilistes s’échauffent, quelques manifestants ici et là (Pakistan, Philippines…) protestent, sans réel embrasement.

Le gouvernement français nous ressort ses conseils de conduite de l’automne dernier (pendant le conflit sur les retraites et la grève des raffineries) pour économiser quelques gouttes et quelques euros. Notre ministre des Finances, Christine Lagarde, n’a pas osé récidiver dans sa tirade de “l’essence est chère : faites du vélo”, mais c’est tout comme : pas question de tarif social pour les carburants. Que les pauvres se démerdent et choisissent entre aller bosser pour continuer de payer leur essence plutôt que leur nourriture ou rester chez eux et ne plus pouvoir se payer ni l’une ni l’autre.

Dilemme.

Sociétés toutes fragiles, de la bagnole et du pétrole. Les secousses actuelles ne sont peut être que les prémisses annonciateurs d’un séisme d’une autre ampleur, quand nous aurons atteint la fin des réserves. Déjà, le pic de Hubbert, qui marque le point où la moitié de nos réserves planétaires d’or noir ont été consommées, est dépassé, inquiétant non seulement les écologistes mais les armées, étasunienne ou allemande. Il sera peut être vite trop tard pour une conduite apaisée efficace, malgré le développement des agro-carburants, qui risque juste de nous confronter au même dilemme que plus haut : rouler ou manger…

Bref.

Tout va mal ?

Pas forcément pour ceux qui jouent avec la logique et spéculent* à tout va, hier sur le cours du blé, aujourd’hui sur celui du pétrole, assurant l’avenir… financier de quelques uns au détriment du plus grand nombre.

* Le premier sens de spéculer, c’est réfléchir…

(photos Hussein Malla, Chris Hondros, Bebeto Matthews, John Moore, Goran Tomasevic,
Richard Drew, Marco Longari, Bullit Marquez, Arif Ali, Seth Wenig, Rizwan Tabassum, Eric Gaillard)

Je fais parfois partie des privilégiés… Je n’aurais pas besoin de voiture pour aller faire plus ample connaissance de Yoanna qui vient ce soir de sa Suisse voisine au café concert du bout de ma rue.

Y’a aussi Youssou N’Dour ce soir à Besançon. Mais c’est plus cher, plus loin et je l’ai déjà vu ailleurs… ou presque.