Fukushima

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6
Slide 7
Slide 8

Les ingénieurs de Tepco (Tokyo Power Electric Company) ont autant de mal avec les Becquerel (Bq) que moi avec les roupies (Rs ou रू ou voir image) : dès que ça dépasse l’entendement, ils se mélangent dans les zéros. Après avoir annoncé des mesures de radioactivité autour de leur centrale pourrie endommagée 10 millions de fois supérieur à la norme, ils se sont ravisés et ont ramené ce chiffre à seulement 100 000 fois.

Outre que ça va faire une belle jambe (et autre organes) aux techniciens de la centrale irradiés et hospitalisés et aux habitants des environs et d’ailleurs, on se demande si ça ne fait pas partie d’une stratégie de communication admirable. L’apocalypse de dimanche n’est plus qu’une catastrophe lundi. Vous voilà rassurés ? Ça aurait pu être pire, comme diraient les bonnes âmes dont j’ai déjà parlé qui se consolent comme ils peuvent de la merde dans laquelle ils s’enfoncent en se réjouissant de toujours respirer assez pour en sentir l’odeur.

Tepco est le quatrième producteur mondial d’électricité (et le premier producteur privé). Le premier, toutes catégories confondues, s’appelle EDF. Cocorico ! C’est d’ailleurs à l’entreprise tricolore et à Areva que Tepco a demandé leur “appui” pour tenter de régler ses problèmes de fuite, ce dont se “réjouit” notre ministre de l’Industrie.

Ouais, et ce qui est chouette c’est qu’ils pourront échanger leurs services contre quelques conseils en communication pour mieux enfumer les citoyens.

Allez, il n’y a que les rigolos pour faire du mauvais esprit !

Les mauvais nouvelles n’arrivent jamais seules : hier, alors que l’on trouvait du plutonium à Fukushima, la terre tremblait de nouveau au Japon et la visite de Sarkozy dans l’archipel était annoncée pour cette semaine !

(photos Japan Ground Self-Defence Force, Tokyo Electric Power Co., Yomiuri Shimbun,
Christian Slund/Greenpeace, Kim Kyung-Hoon, Jun Yasukawa, Yoshikazu Tsuno, Lee Jin-man)

J’ai hésité pour la musique du jour à prolonger l’ambiance avec un truc bien électrique. Mais j’ai décidé de vous garder ça pour plus tard et de vous offrir un peu de la douceur de Lia Ices qui vient de commettre un bien bel album avec Grown Unknown. Mais toute douceur est relative…