Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6
Slide 7
Slide 8
Slide 9
Slide 10
Slide 11
Slide 12
Slide 13
Slide 14
Slide 15
Slide 16
Slide 17
Slide 18
Slide 19
Slide 20
Slide 21
Slide 22
Slide 23
Slide 24
Slide 25
Slide 26
Slide 27
Slide 28
Slide 29
Slide 30

J’avais d’abord envisagé de vous proposer, comme série de ce dimanche, une rétrospective des Gay Pride à travers le monde, en remarquant au passage que les revendications du droit au mariage et à l’adoption des défilés homosexuels trouvent plus d’écho que les luttes ringardes pour les droits sociaux.

Bref. Pas de coming out aujourd’hui de mes idées réactionnaires ! J’ai trouvé autre chose…

Le 24 janvier dernier, lors d’un forum sur la prévention du crime à l’université York de Toronto, Michael Sanguinetti, officier de police de la ville, a déclaré : «Les femmes devraient éviter de s’habiller comme des salopes afin de ne pas être victimes d’agressions.» («Women should avoid dressing like sluts in order not to be victimised.»)

Malgré de plates et tardives excuses, les propos de Michael Sanguinetti ont fait bondir… et donné naissance à un vaste mouvement féministe à travers le monde. La SWTO (SlutWalk of Toronto), organisée à l’initiative de deux étudiantes JF Barnett et Heather Jarvis, a réuni le 3 avril plus de 3000 femmes habillées de jupes courtes, de vêtements moulants, de talons hauts… à leur guise, rappelant qu’une tenue ne vaut pas consentement, qu’un homme qui ne peut contrôler ses pulsions à la vue d’une mini-jupe devrait rester chez lui et qu’une victime de viol n’est en aucun cas responsable de son agression.

Et que Non = Non !

Depuis avril, des dizaines de SlutWalks, Marches des Salopes ou Marcha de las Putas ont suivi à travers le monde et d’autres sont encore programmées dans les mois qui viennent (voir ici).

En Inde (4e des pays les plus dangereux pour les femmes), Umang Sabharwal, une étudiante de 19 ans, a souhaité relayer le mouvement. Non sans difficultés… Initialement prévue le 25 juin dernier, la Besharmi Morcha (Marche des effrontées) de Delhi a été repoussée à la fin juillet. Mais quelques femmes et hommes de Bhopal ont manifesté le 16 juillet dernier et figurent dans cette galerie non exhaustive.

(photos Mark Blinch, Sidney Foy, Wayne Cuddington, Josh Reynolds, Tammy Maltese, Stephane Mahe,
Scott Barbour, objekt, Anton Bielousov, Daniel Patton, Kevin Ohlin, Jeff J Mitchell,
Nacho Doce, MyNa Do, Olivia Harris, Tom Radenz, M1ro, Elisabeth Blanchet,
Oswaldo Rivas, Tim Wimborne, Ueslei Marcelino, Hannah Johnston, Truth Leem)

Deux suppléments dimanche aujourd’hui !

Le premier est une vidéo d’un sketch de Bedos du siècle dernier (avec carré blanc de l’époque), auquel j’ai pensé en choisissant le titre du jour et que j’ai voulu partager avec les égarés de la recherche sur Internet qui sont arrivés jusqu’ici par erreur, qui confondent encore le lâcher de salopes d’un certain comique français avec de l’humour, le second degré avec la seconde zone, les femmes avec la télécommande de leur téléviseur et leur sexe avec leur cerveau. Enfin, après ça je ne suis pas sûr qu’ils regardent :

Quant au second, je l’avais retenu pour cette semaine avant de choisir le sujet du jour. N’allez donc voir aucune allusion. La Nouvelle voisine, réalisée par Sophia Daly de l’École Émile Cohl, serait selon son autrice adaptée de La Cigale et la fourmi

Je ne suis pas sûr que la morale soit la même.