Y’a pas que les traders qui flambent

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6
Slide 7
Slide 8

En s’immolant le 17 décembre 2010 parce qu’il “préfère mourir plutôt que de vivre dans la misère”, Mohamed Bouazizi (qui mourra 15 jours plus tard le 4 janvier 2011) sera à l’origine des mouvements de colère à Sidi Bouzid, qui s’étendront à toute la Tunisie, provoqueront le “Printemps arabe” et une révolution qui devrait conduire à la démocratie.

Même si ce n’est pas gagné.

Vendredi dernier à Thessalonique, alors que sa banque venait de lui refuser un nouveau prêt destiné à éponger ces dettes, un Grec de 55 ans (dont je n’ai pas trouvé l’identité) s’est aspergé d’essence puis s’est enflammé avant d’être secouru par les policiers armés d’extincteurs.

Dans le berceau de la démocratie, on se demande à quoi aurait pu conduire cette immolation fort peu relayée dans la presse.

Quant à l’avenir de la Grèce, de la démocratie, de l’Europe et de ses citoyens, on se demande si ça intéresse encore quelqu’un…

(photos Nontas Stlianidis)

De la Grèce à l’Italie, il n’y a pas loin, aussi bien par la mer que par l’actualité…

Avec les Nidi d’Arac, il n’y a pas loin de la pizzica à l’électro…