Une vision d’avenir ?

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6

L’Italie vit un chaos d’anticipation, qui pourrait bien préfigurer notre futur commun.

Je ne parle pas des procès en cascade de son Premier ministre (pour corruption de témoin, fraude fiscale, prostitution d’une mineure et abus de pouvoir et – depuis hier – complicité de recel et de violation du secret de l’instruction) ni des frasques sexuelles médicalement assistées du même, qui est décidément à la péninsule ce que Dominique Strauss-Kahn ne désespère pas d’être un jour pour l’hexagone…

Je ne parle pas non plus de la rigueur qui va s’abattre sur les citoyens et qui ressemble à un nouvel échantillon de l’avenir qui attend une bonne moitié des citoyens européens.

Je veux juste parler de scènes banales dont on ne parle plus et des affrontements qui ont opposés mercredi, sur l’île de Lampedusa, les autochtones qui craignent la submersion d’émigrants tunisiens qui n’ont plus grand chose à perdre.

« Vous devez vous barrer, bâtards vous avez ruiné l’ile. On ne veut plus de vous ».

La police s’en est mêlée. Bilan : une douzaine de blessés !

Dans un monde où la pauvreté explosive et les “aléas” démocratiques comme climatiques font fuir de chez eux de plus en plus de migrants en quête d’une vie meilleure, les capacités d’accueil et de tolérance semblent se rétrécir toujours davantage.

Partager le monde, l’espace, les ressources, simplement la vie… En sommes-nous définitivement incapable ?

(photos Sky Italia, Alessandro Fucarini, Mauro Seminara)

Quelque chose de doux en contraste ?

Uxía Domínguez Senlle est une chanteuse galicienne, dont j’avoue savoir peu de choses, sinon qu’elle a enregistré son dernier album, meu canto, au Brésil et que sa musique douce m’apaise…

J’espère que vous aussi.