Cette machine tue les fascistes

Slide 1

Le reproche le plus fréquent qui m’est fait1 au sujet d’abcdetc, des photos que je vous y propose et du regard sur le monde que j’y partage, c’est : “quand même, c’est pas très gai tout ça !

Et invariablement, je réponds que ce n’est pas ma faute mais celle du monde et que les photographes de presse qui sillonnent le monde pour moi et mes confrères captent une actualité qui a bien de la peine à sourire.

On fait ce qu’on peut.

Hier, on m’a (gentiment) fait le reproche supplémentaire que la série de dimanche dernier était bien plus violente que les autres dimanches. “Se faire ainsi violence à soi-même, c’est sans doute mauvais signe de la violence qu’on pourrait porter aux autres”, me dit cette commentatrice en direct et en résumé2.

Aussi, hier toujours, en parcourant les images du jour à la recherche du sujet d’aujourd’hui, et en naviguant dans la violence ordinaire, d’Egypte en Ukraine en passant par le Chili ou la Libye, je me suis arrêté en Libye justement, où a été prise l’image unique que je vous offre en ce mercredi, jour des enfants.

Elle a été prise lundi, à Syrte, où les « rebelles” libyens mènent une (ultime?) bataille contre les forces loyalistes, les derniers fidèles de Mouammar Kadhafi, dont on est toujours sans nouvelles. Et, parmi ces hommes armés, j’ai soudain été pris de tendresse pour l’homme à la guitare.

En écrivant ces quelques lignes pour accompagner cette photo, j’ai pensé à Woody Guthrie qui avait écrit sur sa guitare : “Cette machine tue les fascistes”.

Je ne sais si cette arme fonctionne encore, mais j’ai envie de continuer d’y croire, comme à la force des mots. Et j’espère toujours – modestement – que mon regard sur le monde vous aide à le supporter.

Aujourd’hui encore.

(photo Aris Messinis)

1 & 2 : Commentaires oraux. Malheureusement. Vos mots laissés ici ont eux aussi une force !


Pour accompagner cette image, il fallait bien un air de guitare.

Avec la voix de Samba Touré, ça m’a semblé encore mieux. Cet homonyme et disciple d’Ali Farka Touré, auquel il rendait hommage dans son précédent CD, vient de sortir Crocodile Blues, un bien bel album aux vertus apaisantes…