Tous les murs de la ville

,

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6
Slide 7
Slide 8
Slide 9
Slide 10
Slide 11
Slide 12
Slide 13
Slide 14
Slide 15
Slide 16
Slide 17
Slide 18
Slide 19
Slide 20
Slide 21

Dimanche électoral contrasté sur la planète.

Les Tunisiens étaient appelés aux urnes pour élire leur assemblée constituante dont on leur souhaite qu’elle ne débouche pas sur une république islamiste du modèle iranien. Parmi les 1517 listes présentées par 80 partis, sans compter les indépendants, les candidats du parti islamiste Ennahda semblent en effet les mieux placés pour l’emporter et construire la Tunisie de l’après révolution.

En Argentine, il y avait beaucoup moins de candidats (voir les affiches de la dernière photo de la série du jour) et aussi moins d’incertitudes : Cristina Kirchner a toutes les chances de se succéder à elle même à la présidence du pays. Le seul (petit) suspens étant de savoir s’il y aura un second tour ou non.

(Photos Finbarr O’Reilly, Lionel Bonaventure, Zohra Bensemra, Amine Landoulsi, Fethi Belaid, Victor R. Caivano)

Je ne connaissais pas Kepa Junkera avant hier, dimanche, où je vous cherchais une petite douceur de lundi matin. Si vous voulez en savoir plus sur ce joueur de trikitixa basque, je vous laisse aller parcourir les pages de son site où vous retrouverez son impressionnante discographie (plus de 15 albums), dont le dernier, Ultramarinos & Coloniales, dont est extrait ce Lisbao.