Humain, trop humain

,

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6
Slide 7
Slide 8
Slide 9
Slide 10
Slide 11
Slide 12
Slide 13
Slide 14
Slide 15
Slide 16

La photographe Nancy McGirr a reçu lundi 24 octobre le Prix Humanitaire de la Fondation Lucie (Humanitarian Award from the Lucie Foundation).

Depuis 1991, cette ancienne photographe de Reuters qui a couvert les conflits d’Amérique latine dans les années 80, se consacre à son projet Fotokids, intitulé à l’origine Out of the dump (Hors de la décharge…) Installée au Guatemala, elle y enseigne, ainsi qu’au Honduras, la photographie à des enfants et à des jeunes parfois plus que “défavorisés”, pas seulement dans le but d’en faire de futurs photographes mais aussi pour leur donner un horizon au-delà de la pauvreté. 160 d’entre eux sont actuellement en formation à Fotokids.

Dans un des pays les plus violents de la planète, la photographe continue de penser que le désespoir n’est pas une alternative. “Je me concentre sur le nécessaire et ce qui est à ma portée. Je sens que je fais de ma vie ce que je devais en faire. Et c’est une bénédiction.”

J’ai reproduit ici quelques unes des images trouvées sur le site de Fotokids. Je vous encourage à aller voir le reste et à apporter votre aide à la fondation de Nancy McGirr.

Le titre du jour m’a été inspiré par Friedrich Nietzsche, bien sûr, et surtout par Neb qui y fit allusion il y a quelques temps ici

En pensant à cette notion d’humanité, j’ai lentement digressé vers une chanson d’anthologie, dont je n’ai pas retrouvé le souvenir de vous l’avoir déjà proposée.

Voici donc 9 versions de l’indémodable Blowin’ in the Wind :

Par :

  1. Bob Dylan
  2. Peter Paul & Mary
  3. Joan Baez
  4. Neil Young
  5. Cliff Richard
  6. Bruce Springsteen
  7. Sam Cooke
  8. Youssou N’Dour
  9. A.P.P.L.E. qui n’a, je le signale juste pour les endeuillés égarés, rien à voir avec Steve Jobs.