Solidarité payante

, ,

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6
Slide 7
Slide 8
Slide 9
Slide 10

Les autorités chinoises aiment l’acharnement.

Emprisonné du 3 avril au 22 juin dernier, et toujours assigné à résidence, l’artiste contestataire Ai Weiwei (艾未未) est aujourd’hui poursuivi par le fisc chinois qui lui réclame 15 millions de yuans (1,7 million d’euros).

“Durant mes 81 jours [de détention], les policiers ne faisaient référence qu’à ma subversion du pouvoir de l’État. Je suis donc très surpris qu’aujourd’hui ils évitent de parler politique pour mettre en avant cet impôt”, explique l’artiste qui avait publiquement apporté son soutien au prix Nobel de la paix Liu Xiaobo

Les concitoyens de Ai Weiwei ont décidé de lui venir en aide et les dons affluent au domicile de Ai Weiwei. “Tous les matins, nous ramassons de l’argent jeté dans notre cour. Parfois [les billets] sont pliés en forme d’avions ou de bateaux.” Lundi, 20.000 personnes avaient déjà donné 5,29 millions de yuans (607 500 euros)

Désigné comme “puissance artistique” de l’année par la revue britannique Art Review, Ai Weiwei a notamment eu les honneurs du Turbine Hall de la Tate Modern de Londres d’octobre 2010 à mai 2011, où il a exposé Sunflower Seeds. Cette installation, créée spécialement pour l’endroit, est constituée de millions de graines de tournesol en porcelaine, fabriquées et peintes à la main par 1.600 artisans chinois de la ville de Jingdezhen, la capitale mondiale de la porcelaine depuis le Moyen Âge. Une manifestation de solidarité s’était déroulée dans le Turbine Hall après l’arrestation de Ai Weiwei en avril.

Pour remercier ses donateurs solidaires, Ai Weiwei leur a adressé à chacun quelques graines de tournesols issues de l’exposition. Pour mémoire, 100 kilos de ces graines (soit environ 100.000 exemplaires) ont été adjugés pour £349,250 (un peu plus de 400.000 €) le 15 février dernier lors d’une vente aux enchères chez Sotheby’s.

Ne sortez pas les calculettes : ça fait 3,50 £ (4€) la graine.

Comme chez abcdetc on est généreux, je vous offre un tournesol complet, juste pour le plaisir (et pour mettre une belle vignette en page d’accueil). Celui-ci a été photographié à Jenin, dans les territoires occupés en Palestine, en juin dernier…

(photos Patrick Lin, Alice Dunhill, Stefan Wermuth, Ng Han Guan, Dean Nicholas, Andy Rain, Saif Dahlah)

Puisque les abeilles, les tournesols et les hasards de la recherche de photos d’actualité nous ont mené jusqu’en Palestine, restons-y un moment, avec Reem Kelani. La “Sprinting Gazelle”, Mancunienne d’origine palestinienne, a participé à la compilation Under the Influence – The Garth Hewitt Songbook Vol 1, parue cet été.

Elle y reprend Oh Palestine, un air de circonstances au moment où la Palestine voit encore s’éloigner les promesses de sa reconnaissance par la “communauté internationale”. Pour combien de temps encore ?