Place nette

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6
Slide 7
Slide 8
Slide 9
Slide 10
Slide 11
Slide 12
Slide 13
Slide 14
Slide 15
Slide 16
Slide 17
Slide 18
Slide 19

Depuis l’été dernier, des dizaines d’Indiens Guarani occupaient la Plaza Uruguaya, en plein cœur d’Asunción, la capitale du Paraguay.

Ils réclamaient au président Fernando Lugo et à son gouvernement d’honorer leur promesse (datant de deux ans) d’acheter 8000 hectares de leurs terres ancestrales afin qu’ils puissent y vivre paisiblement et si possible décemment.

Jeudi dernier 5 janvier, le maire d’Asunción a ordonné leur expulsion, de manière “pacifique”.

Au vu des photos prises ce jour-là, on n’est plus très sûr de la définition de pacifique.

(photos : Jorge Adorno, Jorge Saenz, Norberto Duarte)

PS : Coïncidence. L’héroïne du film Les Acacias, actuellement sur vos écrans, est une Indienne Guarani du Paraguay. Si vous n’avez pas encore vu cette merveille, courez-y. Si vous êtes déçus, abcdetc vous rembourse votre place…

Mon cœur est triste, mon cœur a mal, mon cœur a peur, mon cœur est en colère, il est inquiet et désorienté.
Désorienté comme ce monde où nous vivons, où nous donnons vie, où nous éduquons nos enfants…
Peut-être suis-je une « nostalgique » d’un monde utopique ?
Malgré cela, je suis et reste une artiste rêvant à voix haute et espérant réussir à transmettre un message de paix, d’amour et de respect !!!
Je n’ai pas peur de dire que l’avenir c’est nous qui le construisons.
Je n’ai pas peur de dire que si chacun de nous mettait un peu de bon sens dans notre quotidien, le monde changerait et deviendrait meilleur.
Je n’ai pas peur de dire que nous sommes des égoïstes et des égocentriques et que nous sommes responsables de tout ce qui nous arrive.
Je n’ai pas peur d’y croire encore.
Nous sommes juste désorientés.

Ainsi s’exprime Nara Noïan, chanteuse d’origine arménienne, installée en France puis en Belgique, qui rend hommage dans son dernier disque, Oriental Express, au “printemps arabe”, à la tolérance, à la liberté.

Karama… La Désorientée, c’est le titre de ce morceau :