European Circus

, , ,

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5

Il y a des informations qui passent totalement inaperçues.

Et pour cause !

Ainsi, le gouvernement grec vient d’interdire la présence d’animaux, domestiques ou non, dans les spectacles de cirque.

Mais ça ne l’a pas empêché de se jeter dimanche dans la gueule du lion en adoptant dimanche un nouveau plan d’austérité pour complaire à L’Union européenne et au FMI : nouvelles coupes budgétaires et suppression de 15000 emplois publics, abaissement de 22% du salaire minimum ramené à 586€ (et de 32% pour les jeunes de moins de 25 ans), réduction de certaines retraites, privatisations d’entreprises publiques…

Dimanche, plus de 100.000 Grecs ont manifesté contre ces nouveaux actes de violence institutionnalisée. Plutôt que les animaux, ce qu’ils demandent c’est qu’on sorte les clowns du pays !

(photos : Valéry Hache, Angelo Tzortzinis, Milos Bicanski, Eloy Alonso)

La première image de cette série représente Goncharov au Festival du cirque de Monaco. La dernière provient de l’exposition Ensayo sobre la burla (Essai sur la blague), proposée par l’artiste espagnol Toño Velasco.


Les députés s’apprêtent à voter des mesures qui vont conduire à la mort de la Grèce mais le peuple ne va pas céder”, s’est exclamé le compositeur grec Mikis Theodorakis, qui manifestait dimanche à Athènes avec 80.0000 de ses concitoyens.

Le compositeur syrien, Malek Jandali (مالك جندلي) a grandi à Homs, avant de partir pour les États-Unis grâce à une bourse d’études.

Dans son nouvel album Emessa (Homs) il dédie son morceau Freedom (Qashoush Symphony) à ses concitoyens “et leur noble combat pour la liberté et les droits de l’Homme”.