Hécatombe

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6
Slide 7
Slide 8
Slide 9
Slide 10
Slide 11
Slide 12
Slide 13
Slide 14
Slide 15
Slide 16

Difficile d’échapper hier aux images de la ferme-prison de Comayagua au Honduras, où au moins 272 détenus sur 850 ont trouvé la mort dans un incendie, dans la nuit du 14 au 15 février, et où leurs proches sont venus crier leur douleur.

Selon les premiers éléments de l’enquête et le témoignage de la gouverneur du département de Comayagua, Paola Castro, un détenu aurait provoqué cet incendie. “Il a mis le feu et nous brûlons, nous sommes tous en train de mourir », a-t-elle rapporté, citant un appel téléphonique reçu dans la nuit.

Ironie de l’actualité, la veille de l’incendie, la Rapporteur spécial des Nations Unies sur la situation des défenseurs des droits de l’homme, Margaret Sekaggya, exhortait le gouvernement du Honduras à défendre ces droits. Au Honduras (7,7 millions d’habitants), la population carcérale atteint 13.000 personnes pour 8.000 places.

En France, où il était aussi difficile d’échapper au non événement de l’annonce de la candidature présidentielle, on comptait 65 262 détenus en décembre 2011, pour 57255 places.

Mais c’est encore nous le pays des droits de l’Homme, non ?

(photos : Fernando Antonio, Orlando Sierra)

Malgré leur nom aux consonances françaises, Monsieur Périné est un groupe colombien.

La référence des 6 musiciens, emmenés par la chanteuse Catalina García, est le jazz de Django Reinhardt qu’ils confrontent avec les musiques de leur continent, de la cumbia à la bossa nova en passant par le boléro ou encore le vallenato. Mélange réussi !

En attendant leur premier disque, abcdetc est fier de vous les présenter, avec une chanson, La Muerte, pleine de vie…