De n’importe quel pays, de n’importe quelle couleur…

, , ,

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6
Slide 7

Pas facile de replonger dans l’actualité du monde après un week-end de trêve.

En déambulant hier parmi les galeries de photos des confrères du Net, j’ai vu beaucoup de catholiques empaquetés, enlapinés voire crucifiés. J’ai finalement réussi à remettre la main sur la galerie de passionnés qui chaque année rejouent la crucifixion (ici), et je voulais vous éviter la redite.

Et aussi la tâche ardue de recadrer et légender toutes ces photos.

Bref. C’est alors que j’ai trouvé la première photo de la série. Insolite à double titre. D’abord parce qu’elle a été prise à Damas et que les photos en provenance de Syrie sont tellement moins colorées en ce moment. Ensuite, parce que si je connaissais la tradition des œufs de Pâques colorés, j’ignorais jusqu’à hier que l’on pouvait faire la même chose aux poussins, en injectant les colorants à travers leur coquille si vous voulez tout savoir.

Une série de transition donc, faite de photos trouvées à Damas donc, mais aussi à Beyrouth, Amman ou Srinagar. Et il paraîtrait que la coutume des poussins colorés existent dans d’autres pays et jusqu’aux Etats-Unis !

Je n’ai pas indiqué l’origine sur chaque photo. Autant par paresse que pour le symbole de tous ces poussins de toutes les couleurs, tous différents mais tous semblables.

Comme le sont nos frères humains qui supportent mal les différences au point d’en faire des conflits…

(photos : Bassem Tellawi, Josephe Eid, Ali Jarekji, Danish Ismail, Khaled al-Hariri)

“La musique est un cri qui vient de l’intérieur”, concluait Lavilliers en complément du titre du jour.

Je connais une des lectrices de ce blougui qui écoutait Mory Kante in utero, il y a 25 ans.

Un quart de siècle plus tard, la lectrice a bien grandi et Mory Kante chante toujours. Son prochain album, La Guinéenne, est à paraître à la fin du mois, mais le premier titre est déjà en écoute ici ou là et sur abcdetc.

Voici donc l’Electronic Press Kit :

Et la chanson :