Naufrages, commémoration et inconscience

,

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6
Slide 7
Slide 8
Slide 9
Slide 10
Slide 11
Slide 12
Slide 13
Slide 14
Slide 15

Cent ans après le plus célèbre naufrage de l’histoire contemporaine (15 avril 1912) le MS Balmoral a appareillé dimanche de Southampton pour une croisière du souvenir avec 1.309 passagers à son bord, soit le même nombre qu’à bord du Titanic.

Même trajet, même ambiance à bord, programmes gastronomiques et musicaux identiques à ceux de l’époque… Certains passagers ont même poussé le souci du détail jusqu’à s’habiller comme les malheureux passagers. Du moins ceux de première classe. Deux cérémonies à la mémoire des victimes sont aussi prévus, le 14 avril à 23h40, heure où le navire a heurté l’iceberg fatal, et le 15 à 2h20, heure où il a coulé définitivement.

Les 1.309 billets de cette croisière sont tous vendus depuis deux ans, malgré des prix de 2.799 et 5.995 livres par personne (3.390 à 7.265 euros). Il est vrai que ce n’est rien comparé au prix du dernier menu du transatlantique qui s’est vendu aux enchères au début du mois pour 91.000 € !

Dans un siècle, quand nous commémorerons le naufrage d’une société consumériste et folle, qui achètera quoi aux enchères habillé de quelle tenue que les Bengladais ne fabriqueront plus depuis longtemps et le naufrage de leur pays qui aura littéralement coulé dans l’indifférence ?

(photos : Cathal McNaughton, Chris Helgren, Lefteris Pitarakis, Alastair Grant, Chris Ison, Peter Morrison)

J’avais le choix, pour compléter ce billet, entre Grupetto, groupe belge qui assurera l’ambiance revival à bord du MS Balmoral et Miles, groupe de rock parmi les plus célèbres du Bangladesh depuis 3 décennies. Tous deux, soit dit en passant, totalement inconnus du public français…

A cause du titre qui signifierait La Couleur de l’eau, j’ai choisi Miles !