La fusée et le soldat

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6
Slide 7
Slide 8
Slide 9
Slide 10
Slide 11
Slide 12
Slide 13
Slide 14
Slide 15
Slide 16
Slide 17
Slide 18
Slide 19
Slide 20
Slide 21
Slide 22
Slide 23

Il ne vous a sans doute pas échappé, si vous suivez un peu l’actualité internationale qu’on daigne nous servir dans les médias hexagonaux, que la Corée du Nord s’apprête à lancer une fusée pour célébrer le centenaire de son fondateur et “Président éternel” Kim Il-Sung, né le 15 avril 1912.

Des dizaines de correspondants étrangers et quelques photographes ont même été invités dans ce pays habituellement plutôt fermé aux regards extérieurs. Ce qui nous vaut quelques images et nombre de supputations : Unha-3 (“galaxie”) est-elle une véritable fusée ou un missile balistique déguisé ? Le satellite Kwangmyongsong-3 (“Etoile lumineuse”) est-il réellement un satellite d’observation ou a-t-il des visées plus militaires ? Les Coréens iront-ils jusqu’à une mise à feu contraire aux résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU ou céderont-ils à la pression internationale unanime ?

Quel suspens !

On se croirait revenu au bon vieux temps de la guerre froide.

Et en cherchant pour vous les images de cet événement, j’ai cru voir un vieux James Bond avec budget indigent. Que ce soit les 5 techniciens au pied de la fusée, les 24 écrans de la salle de contrôle qui n’ont pas tous une chaise et un technicien pour mettre devant, ou la longue série de vues de la fusée aussi seule sur son pas de tir que le soldat dans le cadre…

J’ai peut être tort. Mais j’ai l’impression – pour reprendre une expression régionale – que la Corée du Nord a tout d’un tigre de papier et d’un chiffon rouge qu’on nous agite sous le nez, comme pour détourner notre attention.

En lisant les déclarations de Ban Ki-moon (ONU), d’Hillary Clinton (Etats-Unis) ou de Catherine Ashton (Union européenne) qui se désolent à l’unisson d’une violation des résolutions de l’ONU de la part du régime de Pyongyang, je ne pouvais m’empêcher de penser à un autre pays qui a violé tant de ces résolutions sans qu’on en fasse tout une affaire et qui s’apprête lui aussi à des tirs balistiques ou autres bombardements sans prendre la peine de les cacher sous quelque mission d’observation civile que ce soit.

Mais je n’ai pas trouvé d’images d’avions israéliens en Azerbaïdjan

A suivre.

(photos : Bobby Yip, David Guttenfelder, Pedro Ugarte, Ng Han Guan)

Pour ceux qui seraient tentés de glisser dans l’amalgame et pour tous les lecteurs qui aiment la belle musique…

Asaf Avidan, le chanteur israélien dont on compare volontiers la voix à celle de … Janis Joplin, est inlassablement en tournée acoustique, en France et ailleurs, depuis plus d’un an. Entre deux concerts, il est rentré à Tel Aviv pour enregistrer en 48 heures, dans une pièce minuscule “In a box”, 19 chansons épurées qu’il nous offre sur un site spécial et dont abcdetc vous donne un avant goût, avec Devil’s Dance, accompagné de Karni Postel au violoncelle.