Sois jeune et tais-toi !

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6
Slide 7
Slide 8
Slide 9
Slide 10
Slide 11
Slide 12

Depuis maintenant plus de trois mois, les étudiants québécois protestent contre la hausse programmée des droits d’inscription à l’université : de 2200 à 4000$ canadiens, soit plus 82% !

Ce printemps érable a donné lieu à plusieurs dizaines de manifestations à Montréal et dans d’autres villes, provocant l’agacement des braves gens et du gouvernement qui a fait voter en fin de semaine dernière une loi “78” d’exception qui interdit – entre autres – toute manifestation de plus de 50 personnes.

Lors des manifestations nocturnes qui n’ont pas manqué de suivre ce week-end, la police a procédé à plusieurs centaines d’arrestations et blessé au passage une dizaine de personnes.

Une démonstration de “l’a-démocratie néolibérale” dénoncée notamment par deux enseignants québecois signataires de la lettre ouverte “L’acte fondateur de l’âge barbare” reprise ici sur le site de Mediapart.

(photos : Robert Skinner, Joël Lemay, Graham Hughes, Robert J. Galbraith)

“J’ai pas peur de l’avouer, j’avais quarante ans passés, eh bien, le jour de la mort de Brassens, j’ai pleuré comme un môme. J’ai vraiment pas honte de le dire. Alors que – c’est curieux – mais, le jour de la mort de Tino Rossi, j’ai repris deux fois des moules.”

J’aime beaucoup cette tirade de feu Pierre Desproges.

Je peux bien vous avouer, à 50 ans passés, que dimanche, jour de la mort de Robin Gibb, j’aurais bien repris des moules si je n’étais pas déjà revenu de Belgique. Alors que le 4 décembre 1993, j’ai versé une larme pour Frank Zappa.

Bref…