À suivre

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6
Slide 7
Slide 8
Slide 9
Slide 10
Slide 11
Slide 12

Après plusieurs jours d’attente et de suspense, la commission électorale égyptienne a proclamé dimanche la victoire de Mohamed Morsi (محمد مرسي) à la présidentielle et la place Tahrir s’est enflammée pour saluer cette victoire aux cris de « Allah akbar »

Avec un pouvoir législatif récupéré par le Conseil suprême des forces armées (CSFA) après la récente dissolution du parlement, le nouveau président aura peut être quelques soucis pour assoir son pouvoir, dont beaucoup attendent de voir comment il s’exercera et dans quelle articulation avec les préceptes islamistes de la charia.

Les femmes aussi ont du souci à se faire…

Elles sont déjà moins nombreuses sur les images de “victoire” qu’aux grandes heures de la révolution qui a fini par amener au pouvoir le candidat des Frères musulmans. Souhaitons leur que la suite de la révolution égyptienne ne s’inspire pas de celle de la révolution en Iran, avec qui Mohamed Morsi a prôné un renforcement des relations…

Mais l’avenir dira ce qu’il n’est pas simple de prévoir aujourd’hui.

(photos : Amr Abdallah Dalsh, Khaled Desouki, Daniel Berehulak, Mohamed Messara, Manu Brabo, Marwan Naamani, Nasser Nasser, Bernat Armangue)

Il est passé pas loin de chez moi et je l’ai raté pour cause de boycott inconscient…

Bref.

“Nils Frahm en concert c’était vraiment bien”, m’a confié une lectrice épisodique de ce blougui.

Aussi, pour ceux qui l’auraient également raté, et pour tous les autres qui ne le rateront pas, voici un extrait de la “soirée de poche” du jeune pianiste prodige allemand !