Faut qu’ça saigne

,

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6
Slide 7
Slide 8
Slide 9
Slide 10
Slide 11
Slide 12
Slide 13
Slide 14
Slide 15
Slide 16
Slide 17
Slide 18
Slide 19
Slide 20
Slide 21
Slide 22
Slide 23
Slide 24
Slide 25
Slide 26
Slide 27
Slide 28
Slide 29
Slide 30
Slide 31
Slide 32
Slide 33
Slide 34
Slide 35
Slide 36
Slide 37
Slide 38

Après une “marche noire” de trois semaines et de plus de 400 kilomètres depuis le nord de l’Espagne, quelques centaines de mineurs sont arrivés mardi 10 juillet à Madrid.  Des milliers de manifestants les ont rejoint mercredi pour une manifestation de soutien à leur lutte contre la fermeture programmée des puits et de protestation contre les mesures d’austérité qui se succèdent dans le pays, en parallèle aux plans de sauvetage des banques.

Au même moment, deux jours après avoir annoncé que 30 milliards d’euros seraient débloqués pour recapitaliser les banques, le gouvernement Rajoy a annoncé au Parlement un plan de rigueur à 64 milliards d’euros. De quoi apaiser les manifestants…

Pour calmer l’ardeur des plus extrémistes, les policiers espagnols n’ont pas économisé les coups de matraque : 76 personnes, dont 43 manifestants et 33 policiers, ont dû recevoir des soins suite à la rencontre entre manifestants et force de “l’ordre”.

Illustration une fois encore des raisons profondes pour lesquelles la police est toujours épargnée par les plans de rigueur.

(photos : Dani Pozo, Andres Kudacki, Juan Medina, Cesar Manso, Emilio Morenatti, Paul Hanna, Andrea Comas, Denis Doyle)

Le Mali est décidément fertile en musique ces temps-ci.

Après Ben Zabo mardi et Kasse Mady Diabate en compagnie de Rivière noire lundi, voici Andra Kouyaté l’inventeur d’un nouvel instrument, la basse n’goni et de la musique qui va avec…