Un grand bond… en arrière

Slide 1
Slide 2

J’ai failli vous proposer une série d’images sur les manifestants qui se réunissent à Malonne depuis le 28 août dernier devant le couvent des sœurs Clarisses pour crier leur colère.

Et puis j’ai renoncé devant ce flot de haine. Je vous laisse aller voir les images ici ou quelques réaction .

Il me fallait donc trouver un autre sujet pour aujourd’hui et, en errant chez mes confrères un peu au point mort, j’ai trouvé une photo de Fatima Nabil, la première présentatrice à apparaître voilée sur les écrans de la télévision publique égyptienne depuis la chute de Moubarak, sous le régime duquel le port du voile était interdit à la télévision.

Le nouveau ministre islamiste de l’Information, Salah Abdel Maqsoud Metwalli, a fait savoir – sur une télévision privée – qu’il ne voyait pas de raison à cet interdit. Et Fatima Nabil a finement expliqué à Justice et liberté, le quotidien des Frères musulmans : “Finalement, la révolution a touché les médias officiels”.

J’ignore si Michelle Martin a décidé de prendre le voile chez les Clarisses.

Et c’est plutôt à Neil Armstrong, allègrement célébré la semaine dernière, que j’emprunterai la conclusion du jour. On se souvient des premiers mots du premier homme sur la lune (soigneusement répétés avant son départ…) : “C’est un petit pas pour l’homme, mais un bond de géant pour l’humanité.”

Le voile de Fatima Nabil à la télévision me paraît être l’inverse : un détail dans la “révolution” égyptienne, mais un grand bond en arrière pour le droit des Femmes…

(photos DR)

Comme musique du monde, je manquais aussi un peu d’inspiration.

Après avoir hésité à vous passer Moon de Nino Ferrer…

…en “hommage” au plus grand gourou qui vient de casser sa pipe, j’ai entendu Rebecca Facey chanter Boat on the river sur Fip pendant que je préparais ce billet. Je n’ai pas trouvé de site consacré à cette artiste suédois, d’origine anglo-jamaïcaine qui chantait ça il y a une dizaine d’années déjà, mais j’ai retrouvé la vidéo :