Odieux dieux

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6

“La  semaine dernière, une foule en furie a menacé de brûler vive ma fille, et dans 24 heures, un juge déterminera si elle doit être libérée ou rester en prison. Rimsha est une petite fille atteinte de trisomie 21, qui du coup souvent ne contrôle pas tout ce qu’elle fait. Pourtant, ici au Pakistan, la police l’a accusée d’avoir profané le Coran, et nous craignons pour sa vie.”

Nombreux sont les lecteurs d’abcdetc à avoir lu ces mots de Misrek Masih, d’Islamabad au Pakistan, publiés fin août sur le site d’Avaaz.org. Certains ont peut être rejoint les signataires (plus d’1 million…) appelant le président pakistanais, Asif Ali Zardari, à la clémence..

Rimsha Masih est enfin sortie de prison samedi dernier. Elle a été libérée contre une caution fixée à 1.000.000 de roupies (environ 8.200 euros), mais la justice n’a pas arrêté ses poursuites. “La prochaine audience est attendue dans trois ou quatre mois, à un moment qui sera établi par la cour», a précisé Tahir Naveed Chaudhry, son principal avocat. Et même innocentée alors, la jeune Pakistanaise risque encore d’être harcelée, dans un pays où l’on ne plaisante pas avec le blasphème.

Une semaine avant la libération de Rimsha, son principal accusateur, l’imam Hafiz Mohammed Khalid Chishti a été arrêté et emprisonné à son tour pour complot. C’est lui qui aurait fabriqué de toutes pièces les preuves du “délit » de l’enfant.

Les photos publiées de l’imam comme de sa victime les montrent tous deux voilés. Si l’on comprend la nécessité de Misrek Masih de préserver son anonymat, on comprend moins les motivations de l’imam.

Quant à Dieu (aux dieux?), en plus d’avoir une bonne excuse, j’espère qu’il a honte des conneries et des atrocités commises en son (leur) nom(s). C’est peut être pour ça qu’il(s) se cache(nt) lui (eux) aussi…

La photographie ci-dessus de “Rimsha Masih” à visage découvert, qui a abondamment circulé sur le net et illustré quelques articles de journaux sérieux n’a rien à voir avec la fillette, comme l’explique fort bien le site Deldebbio, qui a comme devise : La Télé Commande, le Télé-charge Ment: ouvrons les yeux

(photos DR)

A la fin de la vidéo de Salif Keita que j’ai passée ici hier, youtube m’a proposé de cliquer sur des chansons en rapport.

Même si je n’ai pas trouvé le rapport, j’ai bien aimé Λαυρέντης Μαχαιρίτσας (Lavrentis Machairitsas) et sa chanson Τόσα Χρόνια Μια Ανάσα (Le Souffle) :