On n’est pas dans la merde…

, , ,

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6
Slide 7
Slide 8
Slide 9
Slide 10
Slide 11
Slide 12

Attention : ce blougui est toujours quelque peu en service minimum…

En religion, je suis nul. Que ce soit dans la mienne d’origine (chrétienne) comme dans celles des autres : hindouistes, bouddhistes (que j’entends déjà me dire que ce n’est pas une religion…), juifs ou musulmans.

Hier, en voyant la première image de la série que je vous propose aujourd’hui, il m’a fallu aller demander à wikipedia ce qu’était cette Achoura, étonnement célébrée dans l’islam. C’est ainsi que j’ai appris qu’à la signification (obscure) d’origine, le chiisme avait ajouté la commémoration du massacre de l’Imam Hussaïn, petit-fils du Prophète, et de quelques uns de ses proches et fidèles, à Kerbala vers la fin du 7e siècle de notre ère. D’où les 3 premières images pour le moins sanglantes en provenance d’Irak, du Liban ou du Pakistan.

Mais en Iran, le sang est remplacé par la boue. C’est moins gore et presque artistique je trouve.

Et c’est presque une idée pour les guerres d’aujourd’hui qui pourraient devenir moins sanglantes. Qu’elles soient religieuses ou économiques.

(photos : Anjum Naveed, Nabil al-Jurani, Mohammed Zaatari, Vahid Salemi)

Après l’Afrique chantant hier pour les pays du nord en proie à la misère climatique, voici Ashimba, guitariste d’origine tanzanienne, qui a trouvé sur sa route quelques musiciens finnois pour mettre en valeur sa musique et lui donner quelques sonorités nouvelles. Ça donne Wakukaya, nouveau disque et chanson éponyme :

Une vidéo vue moins de 200 fois sur youtube, loin de certain record pour d’autres musiques … !

Comme quoi si, le monde se vautre parfois volontiers dans la merde.