Une éblouissante réussite

,

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6
Slide 7
Slide 8
Slide 9
Slide 10
Slide 11
Slide 12
Slide 13
Slide 14
Slide 15
Slide 16
Slide 17
Slide 18
Slide 19
Slide 20

Huit mois après un plouf retentissant, les Coréens du Nord ont réussi à mettre en orbite leur satellite Kwangmyongsong 3, emporté avec succès par la fusée Unha 3 hier matin à 9h51 (heure locale). Et tout ça la veille du premier anniversaire de la mort de Kim Jong-il, père du “grand camarade” Kim Jong-eun.

Au vu des images de l’événement, il y avait plus de monde devant les téléviseurs (plus nombreux également, normal c’est eux qui les fabriquent) de la Corée du Sud que de sa voisine et ennemie jurée du Nord. N’empêche, pendant que les Coréens du Sud faisaient la gueule et manifestaient leur hostilité, ceux du Nord applaudissaient, trinquaient et dansaient même, pour les plus courageux, sur la place du théâtre de Pyongyang.

Le monde entier s’est indigné et a condamné cette provocation. Même la Chine.

Scénario bien rôdé.

Mais au fond, l’occident capitaliste devrait remercier la Corée du Nord de si bien tenir, après la chute du rideau de fer et le ralliement de la Chine à l’économie de marché, le rôle de la “dictature communiste” facile à exhiber à leurs populations parfois insatisfaites d’un système sans alternative.

(photos : Lee Jin-man, Lee Jae-won, Jung Yeon-je, Ahn Young-joon, Kim Kwang Hyon, Jon Chol Jin, Kim Hong-ji, DR)

L’autre nouvelle d’hier, déjà évoquée dans les commentaires de ce blougui, est la mort de Ravi Shankar, “parrain des musiques du monde” et père de Norah Jones. Mais si nombre de médias ont retenu cette paternité, ils ont un peu passé sous silence l’autre fille musicienne du “parrain” qui a hérité de l’instrument de son père et d’une part non négligeable de son talent. Hommage donc à Anoushka Shankar.