Le paradoxe de la démocratie

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6
Slide 7
Slide 8
Slide 9
Slide 10
Slide 11
Slide 12

Encore un enfant à la une d’abcdetc. Mais les images suivantes de cette série élargissent le cadre à l’ensemble du camp de Jalozai, dans les environs de Peshawar, au Pakistan. C’est le plus grand de ces camps où se sont réfugiés des dizaines de milliers de Pakistanais fuyant les zones tribales dévastées par les combats entre l’armée et les Taliba.

Le texte qui accompagnait ses photos sur le site de Reuters nous explique qu’à l’approche des élections du 11 mai, “les candidats font la navette entre les différents camps, collent leurs affiches, tiennent des meetings et s’activent auprès des personnes déplacées en provenance de leurs circonscriptions”.

Et l’auteur ajoute : “Les zones tribales sont un enjeu important du scrutin. Les familles de réfugiés, hébergés dans des tentes au milieu de décombres de maisons détruites par les combats et une météo violente, espèrent que les élections seront la première étape vers l’amélioration de leur pays et de leurs conditions de vie, avec plus d’emplois, de prospérité économique et une vie meilleure.”

Il n’y aura bientôt plus que dans les pays sans démocratie que l’on croit les élus capables d’améliorer la vie…

(photos Fayaz Aziz)


Dom La Nena est déjà passée par ici et Piers Faccini par là. Mais c’est la première fois que la violoncelliste brésilienne et le musicien-peintre-photographe anglais sont réunis. C’est somptueux et c’est sur abcdetc :