Saoudisation

, ,

Slide 1
Slide 2

En préparant ce billet hier, j’ai appris un nouveau mot : Saoudisation, qui en arabe se dit Nitaqat.

Mais j’ai eu bien du mal à trouver des informations en français sur ce qui se passe en Arabie Saoudite, où le roi Abdullah a donné jusqu’au 9 juillet 2013 aux travailleurs étrangers pour régulariser leur contrat de travail, sauf à risquer l’arrestation, l’emprisonnement, le paiement d’une amende et l’expulsion du territoire national.

C’est en trouvant la première photo de cette série minimale que j’ai appris l’existence de cette politique de “purification” destinée à faire baisser la proportion de résidants étrangers à 20 % (ils seraient actuellement 40 %) de la population. Plus de 200.000 travailleurs ont donc dû fuir le pays dans les derniers mois, comme ces Éthiopiens photographiés au Yemen… Comme des milliers d’Indiens, de Philippins, de Bangladais…

Les Français qui commercent dans le pétrole ou dans les armes ne semblent pas concernés. C’est sans doute pourquoi j’ai trouvé si peu (aucun) article en français sur ces expulsions ethniques…

Et je ne ferai aucun lien vers l’article d’un blog bien de chez nous qui donne une autre définition – bien paranoïaque, raciste et primaire – de la “saoudisation” qui menacerait notre beau pays.

(photos : Khaled Abdullah)

Je ne sais pas si les immigrés éthiopiens auront le loisir, une fois rentrés au pays, d’aller écouter leur compatriote Mulatu Astatke, le “père de l’Éthio-jazz”.