Tentative

Slide 1

Sensible aux remarques comme à l’état du monde.

Hier, en commentaire de la série “école », Richard m’a traité de négatif. Indirectement d’accord, mais quand même.

Et je sais bien qu’il a raison quelque part.

Aussi, ai-de été tout content lorsque, cherchant les photos  pour aujourd’hui juste après la lecture de ce commentaire, je suis tombé sur ce ciel aux magnifiques teintes crépusculaires, se reflétant sur cette mer ou naviguent des dizaines de fragiles esquifs. Une image paisible, belle et positive.

Mais en lisant la légende qui accompagnait la photo, je suis tombé de haut :

”Des villageois de l’ethnie Badjao cherchent un abri temporaire pour leurs bateaux, fuyant les combats entre les forces gouvernementales et les rebelles musulmans, au coucher du soleil samedi 14 Septembre à Zamboanga, ville dans du sud des Philippines. L’affrontement a commencé lundi, quand 200 combattants du Front Moro de Libération nationale ont pris d’assaut plusieurs quartiers de la ville côtière et pris les habitants en otage”.

Et merde, me suis-je dit. Encore raté pour le positif.

Les nouvelles en provenance des Philippines, faisant état de 53 morts, de dizaines de blessés et de 60.000 personnes déplacées, ne m’a guère rassuré. Et les propos de Voltaire Gazmin, le ministre de la Défense philippin, déclarant :  “Nous n’arrêterons de tirer sur eux que lorsqu’ils arrêterons de tirer sur nos soldats et sur les civils”, ont achevé de me miner.

Ce ne serait pas encore ce lundi que le monde, malgré de beaux couchers de soleil, m’aiderait à retrouver la positive attitude tellement plus cool que mon pessimisme encombrant.

Merci d’être passés. Quand même. Revenez demain pour une nouvelle tentative.

(Photo : Bullit Marquez)

Sa mère est née à Nazareth et est d’origine marocaine. Son père est né à Jérusalem et est de descendance perse. Elle vit à Londres avec son partenaire, le guitariste Joe Taylor. L’héritage culturel de Mor Karbasi est fait de sources juives, marocaines et iraniennes. J’ai tout recopié dans wikipedia…

A quelques jours de l’automne, je vous laisse découvrir La Hija de la Primavera (La Fille du printemps).