Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6
Slide 7
Slide 8
Slide 9
Slide 10
Slide 11
Slide 12
Slide 13
Slide 14
Slide 15
Slide 16
Slide 17
Slide 18
Slide 19

Vous avez vu les images de Nairobi, j’en suis sûr, à moins que vous ne soyez bloqués sur une île déserte. Et encore… Ce n’est donc pas la peine d’en rajouter.

Encore “une histoire d’extrémiste religieux”, comme diraient certains en me poussant à plus d’optimisme. Encore que je m’interroge sur cette terme qui a de plus en plus tout du pléonasme alors que ce devrait être le contraire, un oxymore. Si Dieu est tout, partout ou infini, il ne peut pas avoir d’extrême. Et s’il existe, j’espère qu’il a une bonne excuse, comme j’ai l’habitude de dire. Et j’ajouterai que s’il n’existe pas, quel gâchis en son nom…

Bref.

Omniprésence ou inexistence, je suis assez mal outillé pour trancher. Et tout ça n’empêche pas de croire et de prier. Alors, avec un jour de décalage, je vous ai composé une mini galerie d’une vingtaine de prières à travers le monde dans les 15 jours précédents ce billet.

A Cagliari, où le pape a aussi dénoncé “un système économique qui a en son centre une idole qui s’appelle l’argent” (il va finir par avoir des ennuis avec ses militants de base lui…), au Yemen où l’on enterrait 31 militaires et policiers tués dans affrontements avec des militants d’al Qaeda (décidément !), à Jérusalem au pied du mur, en Indonésie au pied du volcan Sinabung, aux Philippines dont je vous parlais lundi dernier, près de la mer Rouge où des milliers d’évangélistes viennent clamer chaque année leur soutien à Israël, à Chicago après une énième tuerie au pays du flingue en prêt à porter, en Birmanie qui célébrait cette semaine le 6e anniversaire de la révolution safran, au Maroc où les migrants rêvent encore et toujours d’une Europe qui ne fait plus trop rêver ses habitants, à Jakarta où la Nigériane Obabiyah Aishah Aijbola a été élue World Musimah quelques jours avant l’élection controversée de Miss World, à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, où les miliciens du Hamas n’oublient pas de se prémunir avant toute intervention, à Phnom Penh où les moins bouddhistes prient pour le justice après des élections controversées et pour la paix dont ils sont les spécialistes, à Singapour où des représentants de 10 religions ont prié pour… un circuit de Formule 1, à New-York pour God bless América et la mémoire du 11 septembre, à Kesennuma pour la mémoire du tsunami qui n’en finit pas d’irradier, à Ramu au Bangladesh dans un temple ravagé l’an passé par des combats inter-religieux, à Hyderabad où Ganesh n’en finit pas de porter chance, à Damas où Allah est finalement moins puissant que Ganesh, à La Havane enfin, dernière image qui m’a apaisé après ces images finalement pas si positives. Mais Dieu m’est rémoin que ce n’est pas ma faute…

Allez. Je ne fume pas le cigare, mais j’allume une cigarette et je prie pour une prière à l’unisson.

(photos : Alberto Pizzoli, Khaled Abdullah, Baz Ratner, YT Haryono, Ted Aljibe, Menahem Kahana, Scott Olson, Soe Than Win, Fadel Senna, Ed Wray, Mohammed Salem, Tang Chhin, Edgar Su, Justin Lane, Jiji Press, Munir uz zaman, Noah Seelam, Raje Alsori, Desmond Boylan)

Hier soir, j’ai vu en avant-première (il sort mercredi) Sur le chemin de l’école, qui m’a bien sûr fait penser à la galerie du dimanche précédent… Et je vous ai trouvée la chanson chantée dans le film par Jackson et sa sœur Salomé sur les 15 km du chemin de leur école, dans les collines et les plaines… du Kenya.

Oui, le monde tourne… en rond.