L’homme sandwich

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6
Slide 7
Slide 8
Slide 9
Slide 10
Slide 11
Slide 12
Slide 13
Slide 14
Slide 15

‘The Ziploc’s not zipping.” Le zip ne zippe pas.

Ces petits mots pour l’homme n’ont sans doute aucune importance pour l’humanité.

Mais ce sont ceux que nous rapporte le journaliste de USA Today dans son article sur le passage de Barack Obama lundi dernier chez Martha’s table. Cette association d’aide aux démunis a dû mettre les bouchées doubles ces derniers temps avec l’afflux de fonctionnaires étasuniens sans emploi et sans rémunération, pour cause de blocage budgétaire.

Aussi, le président lui-même a-t-il été sollicité le temps de quelques sandwichs à la sauce bolognaise ou au beurre de cacahuètes. Et de quelques photos… Une habitude présidentielle bien ancrée : le 11 septembre, Barack Obama distribuait des bananes dans une autre association.

Cool, n’est-ce pas. Je me demande quand les conseillers de François Hollande vont de décider à l’envoyer aux Restaurants du Cœur ou à l’Armée du salut !

Mais comme vous le savez sans doute déjà bien assez, la crise est passé, les fonctionnaires vont de nouveau être payés avec la même monnaie de singe qui va permettre aux Etats-Unis de vivre de nouveau à crédit (jusqu’au 7 février), aux frais du reste du monde.

Fini les sandwichs ?

Question subsidiaire : la dette étasunienne atteignant 16.700 milliards de dollars, calculez combien de sachets de sandwich au beurre de cacahuète ça représente. Avec des zips qui ne zippent pas…

(photos : Saul Loeb, Kevin Dietsch)

Aucun rapport avec les cacahuètes.

Si Tigran Hamasyan vit aujourd’hui aux Etats-Unis, c’est en Arménie qu’il est né.

Cela fait quelques semaines déjà qu’on ma envoyé le lien vers sa musique en me disant “écoute ça”. Il a fallu que je le retrouve dans la sélection FIP de ce mois pour vous donner le même conseil :

Écoutez ça !