Paisiblement

,

Slide 1

On pourrait classer sommairement les photographies d’actualité en trois catégories : l’information “chaude”, peuplée de violences, de catastrophes, de désolation, de souffrances et de mort ; l’iconographie “people”, faites de défilés de stars ou de mannequins interchangeables ; et l’imagier sportif, éloge de la compétitivité, de l’esprit de clocher et des records de vitesse ou de dopage.

Et dans ce tumulte, il y a quelques images paisibles.

Comme celle de Marie Matte Mayan et de ses deux jumeaux, Maudeline and Maudena Pierre, qui dorment paisiblement. Sous le regard de Dieu.

Dieu Nalio Chery, c’est le nom complet de ce photographe haïtien, dont la rédaction d’abcdetc connaît bien le travail, notamment pour ses images de son pays dévasté par un tremblement de terre, un peu sorti de nos mémoires mais pas du quotidien des Haïtiens.

Mais ce n’est pas de tremblement de terre qu’il s’agit ici. Plutôt d’une secousse humaine.

Marie Matte, Maudeline et Maudena Pierre ont été chassés dimanche de République Dominicaine, le pays voisin, comme 350 de leurs compatriotes. Cette reconduite massive à la frontière fait suite à l’assassinat d’un couple dominicain de personnes âgées dominicain. La police ayant affirmé qu’ils ont été poignardé durant un cambriolage par des personnes d’origine haïtienne, la population dominicaine s’est livrée à des “actes de vengeance collective” contre les ressortissants du pays voisin. Entre 4 et 8 personnes auraient été tuées lors de ces représailles.

La haine de l’étranger n’a pas de frontières, mais elle s’en sert. Les Haïtiens qui ont demandé la protection de la dite police ont tout simplement été expulsés vers leur pays d’origine. Où ils ont reçu chacun 23$ pour les aider à regagner leur ville natale. Dans un pays où 10 millions d’habitants vivent avec moins de 1 dollar par jour (et environ 80 % avec moins de 2 dollars), Marie Matte, avec ses 69 dollars en poche peut dormir un peu avant de reprendre sa route.

Quant aux 200.000 Haïtiens qui vivent en République Dominicaine… Il reste à espérer que Dieu veille sur eux.

(photo : Dieu Nalio Chery)

Les Stéphanois de Dub Inc en ont eux aussi franchi des frontières, puisque leur dernière tournée est passée par 27 pays ! Entre leur dernier disque, Paradise, et leur dernière date à domicile le 21 décembre prochain, abcdetc est fier de leur offrir l’asile. Musical !