La vie en rose ?

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6
Slide 7
Slide 8
Slide 9
Slide 10
Slide 11
Slide 12
Slide 13
Slide 14
Slide 15
Slide 16
Slide 17
Slide 18
Slide 19
Slide 20
Slide 21
Slide 22

Comme le temps passe. Et comme il y met du temps…

Trois ans après le début d’une révolution qui n’en finit pas de dérouler ses avatars, les Egyptiens ont donc une nouvelle fois été appelé à se prononcer sur une nouvelle constitution. Les résultats devraient être sans surprise (98% de oui à l’heure où j’écris ce billet). Mais le taux de participation de 36% témoigne d’un certain doute dans la population.

Il est vrai que même si l’humanisme remplace l’islamisme et que la femme retrouve une place – théorique – égale à celle de l’homme, il y a de quoi être dubitatif sur les lendemains démocratiques qui vont faire chanter l’Égypte. Avec une opposition muselée et un pouvoir de l’armée toujours plus renforcé, le scrutin de cette semaine ressemblait plus à un référendum en faveur du général Sissi qu’à un référendum constitutionnel.

Alors, pour voir la vie en rose (quand même), je vous propose une série de doigts brandis au sortir des bureaux de vote. Des doigts qui espèrent encore je ne sais quelle victoire, de je ne sais quelle démocratie*.

(photos : Amr Nabil, Khalil Hamra, Mohamed Abd El Ghany, Khaled Desouki, Eman Helal, Ahmed el-Malki, Virginie Nguyen Hoang, Mohamed el-Shahed, DR)

*Chez nous aussi la révolution a mis du temps, en son temps. Et à voir le fonctionnement démocratique de nos institutions, comme les choix qui nous restent de voter à droite ou à droite pour faire “barrage” à l’extrême droite, je ne nous sens pas complètement exemplaires.

Dalida ou Claude François ?

Je me suis rendu compte en imaginant la musique du jour, que mes connaissances en musique égyptienne étaient lacunaires. Et un peu datées.

Et puis j’ai trouvé ce reportage, à peine plus récent (2008), qui m’a amené jusqu’à Cairokee et leur chaîne youtube. Où j’ai choisi cette chanson, à cause de la musique mais aussi des images qui l’accompagnent.