Big Bangs

Slide 1

Les deux informations sont arrivées cette semaine et je trouve qu’elles se complètent bien.

Je n’ai pas tout compris à la première. Il faut dire que mes compétences scientifiques sont plus que limitées. Mais j’ai quand même compris que ça y est : les premiers instants du Big Bang ont été captés aux confins de l’univers par une équipe de physiciens étasuniens. Même si ça m’étonne toujours qu’on puisse trouver un ou plusieurs confins à un univers infini et que le même univers infini ait une origine, je reste fasciné par une telle découverte qui donne à l’humanité dérisoire que nous sommes des nouvelles des toutes premières origines d’un monde dans lequel elle est si peu de choses…

Pour les béotiens de mon genre, la découverte du Big Bang est plutôt bien expliquée chez mes confrères de FranceTV.

L’autre nouvelle nous vient de la NASA, par l’intermédiaire du Guardian relayé par Rue89. D’écho en écho, l’étude des chercheurs de l’Institute for Policy Research & Development nous révèle un autre Big Bang. Encore à venir. Celui qui attend notre civilisation si elle poursuit dans le scénario dans lequel elle s’est installé depuis quelques années et où elle se vautre, avec même une accélération comparable à celle de l’inflation cosmique, expansion exponentielle de cent millions de milliards multipliés par cent millions de milliards, soit cent suivi de 32 zéros.

Bon d’accord, ça c’est moi qui l’ajoute, fasciné (encore oui) par ce nombre étourdissant. N’empêche… Nous sommes assez mal barrés si nous ne changeons pas de trajectoire et ne bâtissons pas une civilisation plus stable, moins inégalitaire et dévoreuse des ressources de sa planète, nous préviennent les auteurs de l’étude menée sous la direction de Nafeez Ahmed.

Avoir la même semaine des nouvelles du tout début – probable – et de la toute fin – possible –, ça donne quand même un sacré vertige. Et à réfléchir. Enfin j’espère…

(photo DR – Philippine International Pyromusical Competition)

C’est une reprise de reprises que je vous propose aujourd’hui, puisque la chanson a déjà fait l’objet d’une mosaïque du samedi il y a un peu plus d’un an. Mais Bang Bang (My Baby Shot Me Down) collait bien avec ce qui précède. J’ai juste changé les vidéos qui ne marchaient déjà plus… Internet est instable et impermanent.

Les interprètes du jour :

  1. Cher, qui en est l’interprète originale en 1966. Veuillez m’excuser pour le décalage entre le son et l’image, mais je n’ai pas trouvé mieux…
  2. Nancy Sinatra, qui l’a reprise tout de suite après
  3. Raquel Welch et toute la nostalgie qui l’accompagne
  4. Dalida, une fidèle de cette rubrique
  5. Mina, avec la plus jolie robe de cette mosaïque
  6. Sheila (que j’ai donc retrouvée)
  7. Ania Dąbrowska
  8. Emily Peal
  9. et… Cher, quelques années plus tard. Le changement c’est tout le temps !