Le combat cessa, faute de combattants

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6
Slide 7
Slide 8
Slide 9
Slide 10
Slide 11
Slide 12
Slide 13
Slide 14
Slide 15

D’habitude, j’envoie ce genre de photos en message personnel à Richard. Mais cette fois-ci, je partage avec l’ensemble des lecteurs.

Il faut dire que l’événement fut exceptionnel. Voire historique, selon la presse espagnole.

Mardi soir, 20 mai, David Mora (casaque or et bleue), Antonio Nazaré (casaque violette et or) et Jiménez Fortes (casaque rouge et or) devaient combattre tour à tour 6 taureaux lors de la Feria de San Isidro, aux arènes Las Ventas de Madrid. Mais ils ont out juste réussi à en tuer deux, Deslío (532 kg) et Fetén (537 kg), avant d’être sortis de l’arène suite à leurs blessures : deux coups de corne à la cuisse et à l’aisselle, pour le premier, traumatisme au genou droit avec une probable blessure aux ligaments pour le deuxième, encornage à la cuisse pour le troisième… Olé !

Faute de combattants, la corrida a dû être interrompue, ce qui n’était pas arrivé depuis 1979. Les quatre derniers taureaux ont pu dormir tranquilles. Jusqu’à la prochaine furie ? A moins que les toréros blessés, dans leur chair comme dans leur amour propre, ne décident de se mettre à la peinture

(photos : Kiko Huesca, Andres Kudacki, Emílio Méndez, arènes de Las Ventas)

Des taureaux de Madrid au tango de Daniel Melingo, il y a un océan. Le plus punk des crooners argentins, ou l’inverse, est de retour avec un nouvel album, Linyera, dont voici la chanson…