Un coup dur pour l’ego de Barbie

, ,

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6

Jadis, j’ai beaucoup plus joué aux Lego qu’aux Barbies. D’abord parce qu’on ne débattait pas encore sur la théorie du genre et aussi parce que ma mère préféministe avait refusé l’entrée de Barbara Millicent Roberts sous le toit familial. Ainsi mes trois sœurs devaient-elles se contenter de Skipper, la sœur – unique – de la star des poupées, et de sa copine Skooter. Et moi d’une autre poupée j’ai déjà évoquée ici.

Et puis j’aimais bien les Lego. Même si les seins de Barbie…

Bref.

J’ai appris hier que Lego a battu Barbie.

Aucune connotation violente ou sexiste dans cette information, je vous rassure. C’est juste qu’avec des ventes de 2,11 milliards de $ (contre 2,01 à Mattel) au premier semestre de cette année, le fabricant danois s’empare de la première place dans le classement mondial des fabricants de jouets.

Une histoire d’argent donc. Et de marketing, puisque les ventes de petites briques et dérivés semblent avoir été dopées par le succès du film La Grande aventure Lego (1,5 million d’entrées en France).

Peut-être aussi une histoire de genre ? Les ventes de briquettes augmentent notamment en Chine, où l’on sait que les garçons sont majoritaires.

Pour approvisionner ces millions de clients potentiels, Lego projette d’ailleurs d’ouvrir en 2016 une gigantesque usine à Jiaxing. Espérons que les “ouvriers Lego” seront mieux traités que les “Barbies ouvrières”.

Jadis, quand je jouais aux Lego, le monde sortait tout juste de la colonisation. Il n’était pas encore entré dans la mondialisation…

(photos : Alberto Garcia, Pippa and Pom Blythe, Mariel Clayton, Peuples solidaires, Iain Heath)

PS : Pour préserver le côté familial de ce blougui, je n’ai retenu que peu de photos de Mariel Clayton qui a beaucoup joué avec Barbie.
Mais je ne voudrais pas priver les lecteurs les plus avertis du travail de cette photographe pleine d’humour…

En parlant des poupées de mon enfance, je ne pouvais pas passer à côté de France Gall, victorieuse à l’Eurovision en 1965, mais pour le … Luxembourg. L’évasion culturelle avant l’évasion fiscale ?

Poupée de cire, poupée de son, une chanson écrite par Serge Gainsbourg.

Interprété par :

  1. France Gall
  2. Belle & Sebastian
  3. Arcade Fire
  4. La japonaise Bridge
  5. Sa concitoyenne Rika Ishikawa
  6. Et France Gall encore… en pleine japoniaiserie