S’il suffisait de dire non !

,

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6
Slide 7
Slide 8
Slide 9
Slide 10

C’est une photo prise hier, sur laquelle une femme passe avec sa poussette devant un graffiti : un visage d’enfant en bleu et jaune autour duquel on peut lire “Non à la guerre en Ukraine”…

Elle a été prise près de Vladivostok, loin, loin de l’Ukraine.

J’ai tenté d’en trouver d’autres, de mieux apercevoir les dessins autour de l’enfant, d’identifier les auteurs du graffiti.

Et j’ai trouvé d’autres photos, remontant le temps jusqu’en juillet, lorsque Sergey Nurutdinov et Alexei Petrovich, deux étudiants en dessin, ont dessiné ce Portrait de l’Ukraine moderne pour exprimer leur révolte par rapport à ce qui se passait dans le “pays frère”.

“Nous pensons que ce qui se passe aujourd’hui en Ukraine ne peuvent tout simplement pas être ignoré, que cela ne laisse personne indifférent. Nous avons donc décidé de faire ce dessin”, expliquent simplement les deux graffeurs.

On dénombrait déjà en juillet, 4 mois après le début du conflit, 300 morts côté ukrainien, environ 1 000 morts dans les rangs séparatistes, auxquels s’ajoutent au moins 550 civils tués et les 298 passagers du vol MH17 Et plus de 50.000 réfugiés en Ukraine et plus de 100.000 en Russie. Les victimes ordinaires d’un conflit moderne… Hier, le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’Homme publiait un rapport qui dénombrait 3660 tués (dont 331 depuis le cesse-le-feu du 6 septembre !), 8756 blessés et 375.792 déplacés…

Rien de changé depuis l’appel de Sergey Nurutdinov et Alexei Petrovich…

Pas plus avec celui d’abcdetc.

Mais ce n’est pas une raison suffisante pour se taire. Tous les pays sont des “pays frères”.

(photos : Yuri Maltsev, VitalyAnkov, Sergey Nurutdinov)

Hier, quelques heures après vous avoir parlé d’Amparo Sanchez et de son nouvel album, Espiritu del Sol, je recevais une newletter d’un marchand de musique me disant qu’il “pourrait me plaire”…

Parmi d’autres conseils d’écoute, figurait l’Argentin Fito Paez.

Et j’ai fondu pour Margarita