On n’est pas sérieux quand on a 17 ans

,

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5

Les bonnes nouvelles ne courent pas les gazettes. Aussi, j’ai été heureux d’apprendre que la jeune Pakistanaise Malala Yousafzaï avait reçu cette année le prix Nobel de la Paix qui lui avait échappé l’an dernier. Distinction qu’elle partage avec son aîné indien, Kailash Satyarthi.

Un beau symbole d’union possible entre deux pays que ne séparent qu’une frontière tellement récente et de rencontre de deux destins qui se battent chacun pour la même chose : la dignité des enfants et des hommes et femmes qu’ils deviendront.

Un combat qui devrait être d’une telle évidence que c’est toujours avec un étonnement teinté de colère, une incompréhension chronique, un mépris vomissant pour tous ceux qui font obstacle à cette évidence qu’il n’est rien de plus important que l’avenir dans un monde au présent si violent…

Je ne sais que dire de plus, parmi le flot de commentaires que j’ai lu sur cette nouvelle qui sème une lueur d’espoir.

“Cette récompense est pour tous les enfants sans voix, et qui doivent être entendus”, a doucement déclaré la jeune lauréate à l’annonce de son prix. Son co-lauréat annonçant pour sa part qu’il allait “poursuivre [son] travail pour le bien des enfants”.

Je ne sais qu’ajouter sauf dire ma joie d’accueillir deux sourires à la une d’abcdetc pour commencer cette semaine… Deux sourires plein d’espoir.

(photos : Bernat Armangue, Oli Scarff, DR)

Dom La Nena a un peu plus de 17 ans (elle est née en 1989…) mais elle a conservé cette aptitude à ne pas jouer sérieusement, même si elle maîtrise parfaitement son violoncelle.

Elle éclairait déjà cette rubrique lundi dernier, dans un de ces duos magiques avec Rosemary Standley. La voici dans un autre duo, avec Thiago Pethit, capté au Brésil par la Blogothèque.

Et quelque chose me dit qu’elle pourrait bien encore venir nous enchanter avec son album, Golondrina, à paraître à la fin de ce mois…