Match nul

,

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6
Slide 7
Slide 8
Slide 9
Slide 10
Slide 11
Slide 12
Slide 13
Slide 14
Slide 15
Slide 16
Slide 17
Slide 18
Slide 19
Slide 20
Slide 21
Slide 22
Slide 23
Slide 24
Slide 25
Slide 26
Slide 27
Slide 28
Slide 29
Slide 30
Slide 31
Slide 32
Slide 33
Slide 34
Slide 35
Slide 36
Slide 37
Slide 38

Pour une fois qu’un drone traverse l’actualité autrement qu’en semant la mort, ce n’est pas franchement joyeux…

Le match de qualification pour l’Euro-2016 entre la Serbie et l’Albanie, qui se déroulait mardi soir à Belgrade, a été définitivement arrêté, suite au survol du stade par un drone sur lequel était accroché un drapeau albanais. Les joueurs albanais et serbes en sont venus aux mains lorsque les joueurs serbes ont arraché le drapeau albanais, puis les supporters déjà bien échauffés se sont mêlés à la bagarre. L’arbitre anglais Martin Atkinson a arrêté définitivement la rencontre à la 41e minute pour “protéger l’intégrité physiques des joueurs”.

Le score était toujours de 0 à 0 au tableau d’affichage. Concernant le pugilat, je n’ai pas trouvé le décompte…

Selon la télévision d’État serbe, Olsi Rama, le frère du Premier ministre albanais Edi Rama, a été interpellé mardi soir à Belgrade sous l’accusation d’avoir organisé l’incident, en dirigeant le drone depuis la tribune officielle. Mais de retour dans la capitale albanaise, celui-ci a fermement démenti son implication : “Je n’ai rien à faire avec le drone (…) je ne comprends pas d’où cette histoire est sortie.”

Cette histoire est simplement sortie de la nocivité croissante de “l’esprit” sportif pollué de relents nationalistes exacerbés.

Comme quoi, d’un jour à l’autre, la nocivité des drapeaux se confirme.

(photos : Andrej Isakovic, Marko Djurica, Koca Sulejmanovic, Darko Vojinovic)

PS : Après avoir tenté de classer les photographies dans un ordre chronologique supposé, j’ai laissé filer… Ça illustre aussi bien le désordre des esprits.

Retour au calme avec Julia Sarr. La belle Sénagalaise installée en France depuis 25 ans a accompagné de sa vois de mezzo-soprano Lokua Kanza, Richard Bona, Youssou N’dour, Salif Keïta, Oumou Sangaré, Mano Solo, Alpha Blondy, MC Solaar et Miriam Makéba… Son premier album solo, Daraludul Yow, est paru en septembre. Lumineux comme l’automne…