Quelle connerie !

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5

Après les statues d’argile d’Iyad Sabbah hier, les étranges sculptures métalliques d’aujourd’hui contrastent un peu…

C’est que, à bien y regarder, ces tubes de métal ne sont que des épaves de bombes. Les bombes à sous-munitions utilisées en Ukraine et dont Human Right Watch (HRW) a dénoncé l’usage cette semaine.

Pour les non initiés, les bombes à sous-munitions (BASM ou en anglais cluster munitions) “explosent avant de toucher le sol et dispersent ainsi plusieurs autres petites bombes sur une surface qui peut atteindre la taille d’un terrain de football”. Si on préfère le rugby ou le cricket, ça marche aussi.

Il est choquant de constater qu’un type d’armes interdit par la plupart des pays soit si largement utilisé dans l’est de l’Ukraine”, s’insurge HRW.

Il faut dire que dans les pays n’appartenant pas à la plupart des signataires de l’accord d’interdiction, la Russie figure en bonne compagnie des États-Unis, de la Chine, de la Corée du Nord, de l’Inde, de l’Iran, d’Israël et du Pakistan…

Et personnellement, même si les pays cités ci-dessus se moquent bien de mon avis personnel, de quelque type qu’elles soient, je trouve les bombes “choquantes”.

Mais il ne suffit pas de dire non, je sais…

(photos : Shamil Zhumatov, Marko Djurica)

PS : La dernière image du jour ne montre pas de bombes d’Ukraine, mais leur résultat. Pour mémoire…

“Study war no more…”

Le refrain de Down by the Riverside n’a pas été bien entendu par la plupart des pays… Mais c’est la 100e chanson proposée par Playing for Change, qu’on peut toujours écouter en espérant que … ça change !

Down by the Riverside, interprété par :

  1. Sister Rosetta Tharpe
  2. Mahalia Jackson
  3. Pete Seeger, Sonny Terry, Brownie McGhee/li>
  4. The Golden Gate Quartet…
  5. Elvis Presley (avec un petit bonus)
  6. Grandpa Elliott et quelques autres…