Regards sur l’immonde

, , ,

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6
Slide 7
Slide 8
Slide 9
Slide 10
Slide 11
Slide 12
Slide 13
Slide 14
Slide 15
Slide 16
Slide 17
Slide 18
Slide 19
Slide 20
Slide 21
Slide 22
Slide 23
Slide 24
Slide 25
Slide 26
Slide 27
Slide 28

Je me suis récemment interrogé sur l’indécence ou l’obscénité d’un monde qui n’en finit pas de nous surprendre de sa capacité à … l’immonde. Je ne sais pas s’il existe une gradation entre ces différents termes et quelle place prendrait alors le mot répugnant.

Au féminin pluriel : “Répugnantes”.

C’est le terme repris hier en chœur par la presse française, relatant les déclarations de John Brennan, patron de la CIA (Central Intelligence Agency ou Agence Centrale du Renseignement), lors de la conférence de presse qu’il a donné jeudi, suite à un rapport accusateur sur les méthodes de torture utilisées par ses sbires après les attentats du 11 septembre 2001.

La presse anglo-saxonne – qui pratique sans doute mieux l’anglais que nous – cite pour sa part le terme “abhorrent”, que l’on traduirait plutôt par “odieuses” ou “exécrables”.

Mais on ne va pas pinailler. Et encore une fois, je ne suis pas sûr de classer correctement les qualificatifs des immondes – ou des répugnants – du monde, sauf par ordre alphabétique, comme me le propose le dictionnaire électronique des synonymes de l’Université de Basse-Normandie :

à vomir, abject, affreux, antipathique, charogneux, cochon, crasseux, décourageant, dégoûtant, dégueulasse, déplaisant, désagréable, détestable, écoeurant, exécrable, fétide, gras, grivois, grossier, haïssable, hideux, honteux, horrible, ignoble, ignominieux, immangeable, immonde, immoral, incongru, inconvenant, indécent, infâme, infect, innommable, inqualifiable, insupportable, laid, licencieux, maculé, malhonnête, malplaisant, malpropre, merdique, nauséabond, nauséeux, obscène, odieux, ordurier, porno, pornographique, pouacre, puant, rebutant, repoussant, répulsif, révoltant, sale, sordide, visqueux, vomitif

Bref.

Une sale bande de salauds a salement torturé au nom de la sécurité de la défense de la démocratie qui, une nouvelle fois, n’en sort pas grandie… Et le chef des salauds nous a fait un petit numéro de mea culpa avant de retourner au boulot. Et de reprendre des méthodes tout aussi nauséeuses, en espérant juste que la prochaine fois il ne se fera pas prendre par des civils qui ne comprennent rien à la nécessité de la violence.

Le genre d’info qui fait vomir. Et dont je me demande si j’en parle ou pas. Et comment je vais pouvoir ne pas gâcher ma mosaïque d’accueil avec la photo d’un salopard.

Et puis, coïncidence, une lectrice m’envoie presque au même moment, un lien vers la campagne d’Amnesty International, 10 jours pour signerdans laquelle l’organisation de défense des droits de l’Homme dénonce la torture en en appelant à notre regard.

Votre regard est une arme contre les violations des droits humains. Ne fermez pas les yeux et signez.”

Tenancier d’un blougui qui revendique son regarde sur le monde et qui l’interpelle comme il peut, je ne pouvais que signer et garder les yeux ouverts. Avec le mince espoir que mon geste et mon regard aient une possible influence sur le monde immonde de John Brennan et de ses semblables.

J’ai glané quelques-uns des regards qui accompagnaient les près d’1 million de signatures pour compléter la galerie du jour. Ils appartiennent à : Antoine, Assim, Camille, Cécile, Christophe, Chrystel, Francine, Frédérique, Ingrid, Jean-Robert, Joseph, Laure-Elise, Laurent, Lydia, Manuel, Marie, Marie, Mathilde, Michel, Pascale, Philippe, Pierre, Ronan, Victor, Vincent…

Et, juste comme je voulais ajouter un peu de couleurs à tout ce gris, un peu d’air à toute cette pesanteur, je vous ai déniché deux photographies prises mercredi dernier, l’une à Lahore (Pakistan) l’autre à New Delhi (Inde), au moment où Malala Yousafzai et Kailash Satyarthi recevaient un prix Nobel de la Paix bien mérité*…

(Photos : Larry Downing , DR, K.M. Chaudry, Manish Swarup)

La rubrique est courte mais dense.

Je me souviens d’Henry Kissinger, prix Nobel de la Paix en 1973 et impliqué dans la coup d’État au Chili la même année. Un 11 septembre déjà. La pratique de l’immonde ne date pas d’hier aux USA !

Je me souviens aussi de Victor Jara, assassiné par la junte après qu’on lui eut coupé les doigts à la hache. J’ai retrouvé cette chanson, Manifiesto, et une fort belle reprise par Bruce Springsteen, en concert à Santiago en décembre 2013…

Un signe d’espoir, là aussi ?