Aux enfants de silence et de lumière

,

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6
Slide 7
Slide 8
Slide 9
Slide 10
Slide 11
Slide 12
Slide 13
Slide 14
Slide 15
Slide 16
Slide 17
Slide 18
Slide 19
Slide 20
Slide 21
Slide 22
Slide 23
Slide 24
Slide 25
Slide 26
Slide 27
Slide 28
Slide 29
Slide 30
Slide 31
Slide 32
Slide 33
Slide 34
Slide 35
Slide 36
Slide 37
Slide 38
Slide 39
Slide 40
Slide 41
Slide 42
Slide 43

Au lendemain de l’abominable tuerie de Peshawar, le Pakistan a connu trois jours de deuil national, allumant des lumières en hommage aux victimes et se recueillant pour prier ou simplement penser. Dans le silence…

En Inde aussi, de New Delhi à Bombay en passant par Bénarès ou Amritsar, un temps de silence a été observé dans différents écoles. Avec une réelle émotion sur les visages des enfants réunis pour penser à leurs semblables.

Il est terrible de penser qu’il faut des événements dramatiques pour surmonter certains ressentiments. Mais, après le Prix Nobel de la paix décerné conjointement à la jeune Pakistanaise Malala Yousafzaï et à l’Indien Kailash Satyarthi, ce rapprochement de deux peuples – aux mêmes racines – a quelque chose de doucement apaisant. Même si…

Et au fond, honnêtement, si je ne vous avais pas classé les images avec d’abord celles en provenance du Pakistan suivies de celles d’Inde, identifieriez-vous facilement les uns et les autres ?

Tous les enfants sont des enfants du monde. Des enfants de lumière…

(Photos : Fareed Khan, Prakash Singh, Ajit Solanki, B.K. Bangash, M. Shahid, Akhtar Soomro, Sajjad Hussain, Indranil Mukherjee, Shammi Mehra, Altaf Qadri, Anjum Naveed, Munish Sharma, Mujeeb Faruqui, Bachchan Kumar, Prashant Nakwe, Praful Gangurde, Amit K Jaiswal, DR)

En regardant mercredi le programme du concert des Prix Nobel de la Paix, j’ai découvert Sainabo Sey… Une découverte lumineuse à partager avec le silence.