Liste noire ?

Slide 1

Tiens, encore une”, me suis-je d’abord dit en voyant cette femme ramasser de l’eau dans la rue…

Mais je me suis vite rendu compte, en observant la glace sur le sol et le manteau de la vieille femme, que l’image ne venait pas de São Paulo.

La photo a été prise hier à Debaltseve, en Ukraine, où l’eau, le gaz et l‘électricité viennent à manquer suite à l’encerclement de la ville par les troupes (pro-)russes. Le gouvernement de Kiev a d’ailleurs demandé aux 20000 habitants d’évacuer les lieux face aux menaces et la déroute de l’armée régulière : 15 soldats ukrainiens auraient été tués et 27 blessés au cours des dernières 24 heures, au moment où j’écris ce billet (mardi soir).

Moins de 20 ans après la guerre en Yougoslavie, un nouveau conflit se déroule sur notre continent. Avec la même réaction poussive et impuissante des instances européennes. L’Union européenne envisage juste un allongement de sa liste noire de 132 Russes et Ukrainiens impliqués dans le conflit.

Sûr que cela va faire réfléchir les troupes (pro-)russes et le nouveau maître du Kremlin, Vladimir Poutine.

Mais la liste des listes noires de représailles inutiles est longue… Aussi longue que la liste – noire ou rouge – des guerres de ce monde.

(Photo : Sergey Polezhaka)

 Le groupe Отава ё (Otava Yo) est déjà passé par ici. Mais avouez que leur nouveau clip tombe à pic… La chanson s’intitule Сумецкая (русские частушки под драку) que Google me traduit (en français) par Sumetsky (Les chansonnettes russes pour un combat). Combat de village, visiblement.