Subtil

,

Slide 1

Pour cause de fièvre (passagère et non contagieuse à distance), ce blougui vous propose aujourd’hui un service minimum, avec l’image gagnante de l’édition 2015 du World Press Photo, le prix le plus prestigieux du photojournalisme.

Le lauréat de cette année est le Danois Mads Nissen, avec une photographie prise à Saint-Pétersbourg, dans l’intimité d’un jeune couple homosexuel. Une image très très subtile”, selon la présidente du jury Michelle McNally par ailleurs éditrice au New York Times, qui précise que l’image gagnante devait être esthétique, avoir de l’impact, et le potentiel de devenir une icône« .

Si ce blougui apprécie également l’impact des images, il est cependant rétif aux icônes. Et si la photographie d’actualité doit être esthétique, le monde a encore du boulot pour devenir photogénique.

Mais je n’arrive pas à commenter le choix “gay friendly” du jury du World Press Photo de manière assez subtile pour ne pas m’attirer un procès en homophobie.

Bref…

Permettez-moi d’aller me recoucher. Pour trois ans ?

En vous souhaitant bonne chance pour ce vendredi 13.

(Et bon voyage à certaine commentatrice…)

(photo : Mads Nissen)

La musique du jour ne vient ni du Danemark ni de Russie, mais d’Argentine, via un voisin…

Je vous laisse savourer la subtilité d’Anamoli, qui vient de sortir son premier disque que vous pouvez écouter et télécharger ici.