Un p’tit coin de parapluie ?

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6
Slide 7
Slide 8
Slide 9
Slide 10
Slide 11
Slide 12
Slide 13
Slide 14
Slide 15
Slide 16
Slide 17
Slide 18
Slide 19
Slide 20

Plus de 400.000… et selon les forces de l’ordre ! Et l’on ne sait pas si les policiers ont compté les parapluies ou les manifestants qui se serraient dessous.

Toujours est il qu’avant hier, plusieurs centaines de milliers de personnes ont défilé dans les rues de Buenos Aires et sous la pluie pour rendre un hommage silencieux à Alberto Nisman, le procureur retrouvé mort un mois plus, une balle dans la tête, alors qu’il enquêtait sur la présidente argentine.

Une manifestation silencieuse pour éviter toute récupération politique, mais dans laquelle les huit principaux candidats probables à la prochaine élection présidentielle, tout bords politiques confondus, étaient présents.

Une manifestation silencieuse parfois interrompue de quelques cris scandés par la foule comme “Justice”.

Une manifestation silencieuse “parce qu’ils n’ont rien à dire ou parce qu’ils n’osent pas parler”, a osé dire la présidente Cristina Kirchner, éclaboussée par ce scandale qui a dû quelque peu gâcher son anniversaire (elle fêtait ses 62 ans au lendemain de la manifestation).

Certains de ses supporters – il en reste – auraient souhaité qu’elle participe aussi au cortège. Mais Cristina Kirchner n’est pas candidate à sa réélection à la fin de l’année : la Constitution lui interdit de briguer un troisième mandat. Elle n’avait donc rien à faire avec ses huit successeurs possibles…

Après la manifestation silencieuse, les conversations ont repris en Argentine, avec toujours les mêmes interrogations sur les circonstances exactes de la mort d’Alberto Nisman, la veille de la veille de son audition officielle par la commission spéciale de la chambre des députés à l’encontre de Cristina Kirchner.

Qui aura peut être bientôt besoin de parapluies…

(photos : Juan Mabromata, Rodrigo Abd, Victor R. Caivano, Enrique Marcarian, Marcelo Capece, Juan Mabromata)

La star argentine Martina Stoessel, alias Violetta, est actuellement en tournée d’adieux (pas mal à 17 ans…) à travers l’hexagone. Mais aucune de ses 37 dates ne passe par abcdetc.

Nous éviterons aussi Florent Pagny…

Bref.

Consolez-vous avec les sœurs jumelles Gianna et Laura Caronni, alias Las hermanas Caronni qui associent tellement bien musique classique et racines argentines, clarinette pour Gianna et violoncelle pour Laura.