Sur le moi du monde

,

Slide 1

Le problème des tremblements de terre, c’est que, très vite, ça lasse.

Le dénombre des victimes, l’exploration des décombres, l’estimation du coût des dégâts et qui est-ce qui va payer tout ça, l’héritage culturel, les “oh mon Dieu”, les ”oh la la ”, les pauvres gens obligés de dormir dans la rue et de répondre aux questions de journalistes (logés à l’hôtel?), le couple de victimes françaises, le ministre qui prévient qu’on pourrait en trouver d’autres, les 642 dont on est sans nouvelles, les 1561 qu’on a localisés, les quelques milliers qui ne pourront pas partir en trekking, le téléphone qui passe vraiment mal, les répliques (pas celles des dialogues au téléphone mais celle du tremblement initial) qui relancent un peu la tension (l’attention), les graphiques explicatifs et les leçons sur la tectonique des plaques, les images, encore les images, un peu répétitives…

Tout ça aurait pu autrefois remplir les journaux télé pendant une bonne quinzaine dejours, mais à l’heure de l’information en continu, des réseaux “sociaux” et de l’accélération du temps (?), j’ai comme l’impression qu’on va vite trouver autre chose. Même si l’info catastrophe a aussi le mérite de moins parler d’autre chose.

Bref.

N’ayant rien d’intéressant ni de nouveau à dire de ma compassion, j’ai donc exhumé une photo de Kim Jung-un au sommet, non pas de l’Everest, mais du Mont Paektu (2744m). Dont le dictateur a réalisé l’ascension le 19 avril dernier, tout seul et les mains dans les poches – du moins à l’arrivée – ce qui lui a fourni “de précieuses nourritures mentales, plus puissantes qu’une arme nucléaire” a-t-il déclaré au Rodong Sinmun (Journal des Travailleurs), l’organe officiel du Parti du travail de Corée.

Je ne pense pas que beaucoup de Népalais me lisent (ni ne parcourent le Rodong Sinmun).

Et c’est plutôt de précieuses nourritures moins mentales qu’ils ont besoin. Ce qui, avec le ralentissement de trafic prévisible sur l’Himalaya, qui “ne veut plus des alpinistes” et la baisse de revenus consécutive, risque de devenir encore plus difficile qu’avant.

On souhaite aux sherpas de ne pas avoir à s’exiler sur le Mont Paektu.

(photo : DR)

Le programmateur musical d’abcdetc étant quelque peu indisposé, nous n’avons pas vraiment exploré le monde… mais la grande ville voisine.

Bye Bye Dubaï promènera son “loop atmosphérique” vendredi prochain au Théâtre du Fou pour un concert intimiste…

…mais pas totalement déconnecté de l’actualité, si l’on en croit cette vidéo !