Ne pas laisser tomber…

, , , ,

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6
Slide 7
Slide 8
Slide 9
Slide 10
Slide 11
Slide 12
Slide 13
Slide 14
Slide 15

Le thermomètre qui grimpe, l’impression de fondre, les pensées qui ramollissent, et l’envie de rejoindre les commentateurs partis hier regarder les feuilles des arbes s’agiter dans le vent.

Mais il n’y avait pas un souffle d’air ni vraiment d’arbre digne d’un regard prolongé dans le paysage urbain où je vis trop souvent.

Et puis, il y avait l’actualité. Même si l’actualité appelait aux vacances. Avec comme une envie de laisser tomber.

Alors…

J’ai cherché une série d’images ou une vidéo à découper (un peu comme hier), avec le vent dans les arbres. Et je me suis égaré. Puis j’ai pensé de nouveau à Van Gogh et à tous ses tableaux d’oliviers, que j’avais jadis envoyé ici en carte postale de vacances

Et puis, pour ne pas me répéter, j’ai fait un tour sur Flickr et choisi, presque au hasard, une poignée de photos d’oliviers. En pensant à la Grèce et à son combat démocratique. En pensant aussi à la Palestine, et à son combat existentiel. En me souvenant de Yasser Arafat, à la tribune de l’Onu, le 13 novembre 1974, qui déclarait : “Je suis venu porteur du rameau d’olivier et du fusil du révolutionnaire, ne laissez pas le rameau tomber de ma main.” (“I come bearing an olive branch in one hand, and the freedom fighter’s gun in the other. Do not let the olive branch fall from my hand. I repeat, do not let the olive branch fall from my hand.”)

Et je me suis dit que ce pouvait être aussi ça que ne pas laisser tomber. Regarder encore le monde, avec juste un peu de douceur. Et ne pas laisser tomber l’espoir de la paix : des armes comme de la finance.

(photos : Isabel, Stavros Markopoulos, Judith Thomas, Armando Caldas, Fred Aniane, Gabriella Hal, Alexandros Maragos, Vecchia Casa, Stew Dean, Angela Llop, Titi92, Pirates and plants, Activestills, DR)

Et pour accompagner ces images de verdure, j’ai trouvé les musiciens de Monoswezi, qui viennent du Mozambique, de Norvège, de Suède et du Zimbabwe, et se sont retrouvées autour de leur amour d’une certaine musique.